Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSonsombre › A funeral for the sun

Sonsombre › A funeral for the sun

cd • 10 titres

  • 1Nocturnal
  • 2A dance by the graves
  • 3Over my head
  • 4Should I go on
  • 5One way out of heaven
  • 6Calling you
  • 7The cursed
  • 8Burn in heaven
  • 9Buried
  • 10In this fog

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Sound Sorcery Studios, Virginie, USA

line up

Brandon Pybus (chant, guitare, basse, synthé, programmation)

remarques

https://sonsombre.bandcamp.com/

chronique

‘Sonne-sombeur’, mieux que ‘sonsombre’ (qui a dit ‘concombre’ ?) niveau prononciation pourtant le nom vient bien de la Langue de Molière et signifie effectivement ‘son sombre’. Comme tous les mouvements intégrés, le mouvement goth a régulièrement besoin de porte-flambeaux réaffirmant la pureté de l’essence originelle du truc. Brandon Pybus est ce chevalier. Doté d’une solide expérience du mouvement metal (Wytch goat, Eye of the sun, Lycanthropy…), c’est pourtant en goth as fuck qu’il a souhaité développer ce nouveau projet. Non sans un certain humour pince-sans-rire, l’Américain réhabilite les Ray-bans, les chapeaux, longs manteaux et autres crucifix de même que la b.o. allant avec. Si l’on serait à première vue tenté de persifler sur ce nouveau gardien du temple, force est de reconnaître que notre homme ne manque pas du talent nécessaire pour paraître crédible. Fortement inspiré par Sisters of Mercy, Fields of the Nephilim, Rosetta Stone et autres (ce qu’il assume et revendique même, sachant rester humble), il nous propose donc un gothic rock à guitares et vocaux caverneux de belle qualité évoquant cimetières, anges déchus, ombres et sentiments. Les projets ne manquent pas dans le style mais il faut reconnaître que la Patrie de l’Oncle Sam n’est pas la terre la plus productive dans un style plutôt européen à la base. Qu’à ce la ne tienne, avec Sonsombre, elle présente du lourd. Difficile de résister aux deux morceaux d’entrée qui puent le hit à des miles à la ronde: riffs flamboyants, synthés funèbres, mélodies en béton (ou en marbre), rythmes entraînants (en plus, la boîte sonne bien, est programmée avec soin), basses solides…Tout ça joué par Pybus himself (sauf, naturellement, les quelques chœurs féminins judicieusement placés). La suite confirme tout en démontrant quelques nuances, ainsi un ‘Should I go on’, plus dépouillé, mélancolique, dont la ligne de gratte évoque davantage ‘A forest’ des Cure que tout autre groupe purement goth. Si la facture est classique, les mélodies sont franchement prenantes et la production dynamique; monsieur Pybus chante bien et a le sens des arrangements, sait ajouter la petite touche irrésistible (le riff final légèrement heavy de ‘Calling you’, les chœurs féminins de ‘The cursed’). Cette première galette, d’abord sortie en auto-production, n’a donc pas tardé à faire parler d’elle dans la scène et non sans raison. ‘Stay goth’, clame volontiers Pybus, ce qui n’est pas la devise d’un ‘nouveau’ messie arrogant mais juste le cri d’un fan jouant cette musique pour restituer le plaisir qu’il a lui-même à l’écouter et c’est plus que volontiers qu’on le suit sur cette voie obscure…

note       Publiée le vendredi 25 octobre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A funeral for the sun".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A funeral for the sun".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A funeral for the sun".

Gouzi › mercredi 26 août 2020 - 19:43  message privé !

Rien de neuf sous le soleil, si je puis me permettre l'expression qui dépare sous ces cieux qui se veulent obscurs as fuck. C'est kitsch, sur-rérérérencé mais ça se laisse très bien écouter : don mélodique , bons petits riffs et sens théatral typiquement Goth . Tous les stéréotypes du genre ont été digérés avec en plus, ce fond de culture metal gothique fin des années 90.

Twilight › samedi 26 octobre 2019 - 12:58  message privé !
avatar

Top comme il faut, frais du terroir...^^

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 25 octobre 2019 - 23:08  message privé !

C'est dadark, ou bien ? Pas trop gogoth quand même ?