Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAll Living Fear › Jessica

All Living Fear › Jessica

cd | 4 titres | 00:00 min

  • 1 Jessica
  • 2 Prisoner of the silver plane
  • 3 Natures land
  • 4 Closedown

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Andrew Racher (chant), Matthew North (guitare, basse), Steve Paine (clavier), John Mackelin (batterie)

remarques

https://alllivingfear.bandcamp.com/music

chronique

All Living Fear n’est pas de ces formations ayant déboulé avec un LP complet, ils se sont fait les dents avec deux maxis avant. Autoproduction oblige, me direz-vous. Sans doute, encore que étonnamment, ce premier en format cd (le précédent consistant en une k7) présente (éphémèrement) le groupe dans sa formation la plus complète, avec même un batteur (et pas n’importe qui puisqu’il s’agit de John Mackelin de la formation neo-prog Legend dont le clavier joue aussi sur ces enregistrements), ce qui n’arrivera plus jamais par la suite. Bonnes auspices de départ puisque le titre-phare demeure un de leurs grands succès. Plus je réécoute, plus je m’interroge quant au fait que All Living Fear aient été supplantés par Nösferätü, les deux formations ayant un style semblable, les premiers sonnant pourtant nettement moins cheap et beaucoup plus profonds. Les éléments de leur identité sont en place: le chant si distinctif de Andrew Racher (aux intonations pas si éloignées de Ian Curtis parfois, c’est flagrant sur ‘Natures land’), une guitare électrique pas trop froide, des nappes de clavier simples mais efficaces…Bien que North et Racher n’aient jamais eu de problème à se servir correctement d’une boîte de rythmes, la présence de la batterie ajoute une fluidité des rythmes permettant à l’ensemble de sonner un brin moins sec que par la suite. L’autre qualité de All Living Fear en comparaison de Nösferätü, c’est cette capacité à varier le jeu et éviter de trop sucer les mêmes plans. Les mecs écoutent probablement pas mal de rock britannique de manière générale, ce qui se perçoit dans les sonorités utilisées. Pas question de pomper les Sisters, le combo axe son écriture sur des points plus traditionnels en lui adjoignant la touche hantée sombre typique du goth rock (les claviers de ‘Closedown’). Un bon EP donc qui a aussi l’avantage de ne proposer presque que des chansons non disponibles en LP, complément indispensable de ‘The widow’s blame’.

note       Publiée le vendredi 18 octobre 2019

partagez 'Jessica' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jessica"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jessica".

ajoutez une note sur : "Jessica"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jessica".

ajoutez un commentaire sur : "Jessica"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jessica".