Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWThe Witching Hour › Exhumation

The Witching Hour › Exhumation

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      jeudi 17 octobre 2019 - 23:31
Richard      dimanche 20 octobre 2019 - 18:48

cd | 9 titres

  • 1 Your cries
  • 2 Secret garden
  • 3 Dead of night
  • 4 Witchcraft
  • 5 Afterlife
  • 6 Slave to the night
  • 7 Kissed by death
  • 8 Fire & Sun
  • 9 Eyes of Dawn

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Trevor Barnes (chant, guitare, clavier, programmation), Alys Sterling (basse)

chronique

Peu de disques (sortis à peu d’exemplaires et autoproduits), peu de moyens, un mystère cultivé ou non, un look over-goth, quelques chansons semées sur des compilations relativement confidentielles…Ecrasé face à l’émergence des Rosetta Stone, Nösferätü, Witching Hour a pourtant conservé un solide noyau de fans au fil des ans, au point de laisser à croire à un vrai come-back au début des 2010’s (hélas vite avorté, le site date de 2012 et ne regorge pas d’infos récentes). De fait, le combo ne brille pas par son originalité et sonne de manière plutôt classique; par contre, il se révèle plutôt doué en matière de mélodies et surtout, laisse poindre une forme de sincérité moins froide, plus organique que chez certains concurrents qui ajoute à l’aura de noirceur, surtout sur ce premier essai incluant le fameux ‘Kissed by death’, la chanson qui contribuera pour beaucoup de goths à la découverte du combo grâce à sa présence sur la compilation ‘What sweet music they make’ mais elle n’est pas la seule réussite, ‘Dead of night’, le plus calme ‘Witchcraft’ ou ‘Afterlife’ en témoignent. Il faut dire que Trevor Barnes est un bon chanteur, son timbre grave, sombre mais jamais caverneux, ses sonorités de guitare pas trop propres, rapprochent son groupe d’influences de la premières vague post punk goth britonne, celle qui n’avait pas peur de sonner ‘dark’ justement. La basse de sa complice, la boîte sèche mais pas naïve, les claviers judicieux, complètent le panorama gothique au sens quasi littéraire du terme vu les sujets abordés dans les paroles. C’est finalement très bien goupillé, réellement obscur, jouissif mélodieusement parlant, soit tous les ingrédients pour une potion à chaudron digne de ce nom. Quelle tristesse que ce disque ne se négocie pas à moins de 50 euros sur Discogs ! Une réédition de la discographie serait une idée plus que digne…

note       Publiée le jeudi 17 octobre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Exhumation' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Exhumation"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Exhumation".

ajoutez une note sur : "Exhumation"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Exhumation".

ajoutez un commentaire sur : "Exhumation"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Exhumation".

Richard › dimanche 20 octobre 2019 - 18:48  message privé !

Second couteau pas nécessairement transcendant mais qui se laisse écouter de temps à autre (une nette préférence pour les trois derniers titres).

Note donnée au disque :