Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWThe Wheal › The Wheal

The Wheal › The Wheal

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      jeudi 17 octobre 2019 - 15:11

cd | 4 titres

  • 1 We are the dead (intro)
  • 2 Body
  • 3 There's no more room in hell
  • 4 We are the dead (outro)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

F. Engel Lenoir (chant, musique)

remarques

https://thewheal.bandcamp.com/music

chronique

Cela débute comme un bruissement de feuillage, des bribes de chuchotement tels des oiseaux étranges sous une canopée mais rapidement le mot tombe, sec, froid: ‘You’re the dead’, une phrase répétée à intervalle régulier avec un coup sourd en arrière-fond. Parfaite introduction pour la première chanson. Imaginez Marc Almond habité par l’esprit de Alain Kan jouant du Soft Cell version gothique et vous aurez un début d’idée de ce que propose The Wheal. ‘Body’ est le titre parfait pour les soirées, dansant mais torve, décadent, sombre, mais il propose plus que ça car le choix des sonorités et les arrangements témoignent d’un travail d’orfèvre. De la dark wave synthétique ? Encore ? Oui mais on tape dans le haut du panier, les coups frappés menaçants, les tonalités glacées couplées aux sons rampants, le chant dans une étrange pose à la fois contemplative et défiante…Voilà belle lurette que je n’avais entendu morceau si efficace dans le genre. La composition suivante confirme, le style est familier mais on décèle un travail sur les sonorités utilisées qui change quelque peu la donne (les torsions de guitare notamment, la présence continue des phrases samplées comme des gardiens moqueurs et effrayants en fond de scène). Et toujours ce chant que j’aime beaucoup personnellement, pop comme sait l’être Marc Almond mais avec le léger parfum toxique réglementaire. En guise de conclusion, une reprise du thème d’entrée, développé, avec une impression d’apocalypse tranquille marquée (les nappes funèbres, les vocalises hantées). Excellent EP donc, presque trop court, qui donne faim plus qu’il ne nourrit tant on souhaiterait en entendre plus mais très cohérent et prenant. Une délicieuse perle vénéneuse à croquer sans modération.

note       Publiée le jeudi 17 octobre 2019

partagez 'The Wheal' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Wheal"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Wheal".

ajoutez une note sur : "The Wheal"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Wheal".

ajoutez un commentaire sur : "The Wheal"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Wheal".