Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSiberia › The God complex

Siberia › The God complex

cd • 10 titres

  • 1Sleepwalking
  • 2Lone star state of mind
  • 3Walk through walls
  • 4Crows
  • 5The way of the world
  • 6Starting fires
  • 7Walking in a dead man's shoes
  • 8memphis
  • 9Blackwater
  • 10Sims song

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

White House Studio, Reading, Berkshire, Grande-Bretagne

line up

Matt (chant), Dave (instruments)

Musiciens additionnels : Minor2Go (piano additionnel)

remarques

chronique

Le complexe de Dieu, un sentiment de toute puissance, d’infaillibilité de ses capacités…Etonnant pour un groupe tel que Siberia qui justement possède ce don de surfer aux limites de la fragilité (humilité ?) dans sa musique. De toute manière, quoiqu’il fasse, Matt aura toujours dans son timbre ce petit tremblement de tristesse si aisément identifiable qui joua beaucoup sur l’identité de Vendemmian et de son nouveau groupe aujourd’hui et c’est tant mieux. Car tout ce qui avait été amorcé sur l’opus précédent est ici sublimé. Qu’il s’agisse d’un gothic rock en demi-teinte comme sur les très beaux ‘Sleepwalking’, ‘Walk through walls’ où la musique ouvre un espace empli d’air froid et de grisaille, à la fois trouble et très pur (le travail des guitares est remarquable tant dans les lignes que les sonorités) mais aussi les rares moments où le combo attaque de manière plus appuyée (‘Lone star state of mind’, ‘Starting fires’). Siberia a-t-il trouvé ses marques et une meilleure fluidité de travail ? Toujours est-il que je trouve que Matt n’a jamais si bien chanté, à la fois sûr et émouvant, avec cette façon de flirter avec les limites de la fragilité sans choir que je mentionnais précédemment. Son chant un peu triste colle à merveille aux atmosphères fraîches crées par son collègue, lui aussi au sommet de son inspiration. Le choix de tempi tempérés me laissait craindre une impression poussive mais il n’en est rien, ce skeud dégage une merveilleuse beauté froide à l’image des couleurs de sa pochette. Niveau mélodies, c’est fort aussi, plus efficace que sur le premier album. ‘God complex’ est donc une belle réussite symbolisée par cette pochette à la fois terrestre et marine, image de vide et d’ouverture, d’un tunnel au bout duquel tout semble possible...C'est peut-être alors qu'on s'imagine le divin ?

note       Publiée le lundi 30 septembre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The God complex".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The God complex".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The God complex".