Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCatherine's Cathedral › Flowerdust

Catherine's Cathedral › Flowerdust

cd | 8 titres

  • 1 My Elysian Field
  • 2 Sensurround
  • 3 Grief
  • 4 Tortured
  • 5 Silent age
  • 6 Isabelle
  • 7 Noxious pandemoinum
  • 8 The resurrection

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

M. Valley (chant, guitare), D. Hansevi (guitare, basse), L.Son of Anders (guitare), Colonel Phobia (boîte à rythmes)

Musiciens additionnels : L. Heino (choeurs féminins), S. Morgana (clavier, synthé)

chronique

J’imagine qu’il en va de même pour tout le monde, certains mots évoquent en nous des images, nous touchent…’Cathédrale’, en voilà un qui me parle; il dégage quelque chose de massif, immuable, mystique un peu aussi; Catherine’s Cathedral, un blase qui ne pouvait donc me laisser indifférent. La Suède n’est pas réputée pour l’originalité de son gothic rock, les musiciens s’inspirant bien souvent du bon vieux trip à l’anglaise post-Sisters of Mercy et Fields of the Nephilim, même s’ils s’en sortent plutôt pas mal dans l’exercice. Le trio de Catherine’s Cathedral ne fait pas exception à la règle, quelques strophes et le mimétisme entre la voix de M.Valley et celle de Carl McCoy éclate aux oreilles;, le combo est d’ailleurs lui-même assez honnête avec un certain humour pince-sans-rire sur son Bandcamp: ‘They had classic goth attributes: hats, ponchos, drum machine, 12-string electrics, etc. The lyrics had elements of goth litterature and poetry inspired by Poe and Lovecraft. They sang about religious doubts and romanticized drugs.’. Cela ne lui dénie pas une certaine ambition car s’il est vite évident que son influence numéro 1 est Fields of the Nephilim, il prouve très vite sa volonté de développer ses propres arrangements, sans copier qui que ce soit. Le groupe n’a pas peur de faire cohabiter des ballades mélancoliques à la guitare (‘Noxious pandemonium’) avec des pièces plus traditionnellement gothique rock (‘Sensurround’), sans oublier des morceaux longs au structures riches et complexes (l’excellent ‘My Elysian Field’), entre mysticisme et violence. L’usage massif du clavier et la diversité des sons choisis (choeurs, cordes, flûte, cloches) permet de conférer une belle profondeur à la musique. Entre noirceur et tristesse, colère et intensité, les Suédois essaient de développer une structure aussi ample et solide que la voûte d’une cathédrale et ils y réussissent ma foi plutôt bien. Ce sont de bons musiciens avec une culture musicale apparemment assez vaste qui leur permet de faire les choses à leur manière et de développer une ambiance spéciale à partir d’éléments identifiables rapidement. Le résultat est probant, ‘Flowerdust’ dégage volontiers un feeling de pénombre, de chassé-croisé d’ombres à la lumière de chandelles votives, avec une touche d’inquiétude provenant des turpitudes du dehors. Ite missa est.

note       Publiée le jeudi 26 septembre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Flowerdust' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Flowerdust"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Flowerdust".

ajoutez une note sur : "Flowerdust"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Flowerdust".

ajoutez un commentaire sur : "Flowerdust"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Flowerdust".

Twilight › samedi 28 septembre 2019 - 12:36  message privé !
avatar

Oui, je la possède mais je n'ai pas encore beaucoup écouté, j'avoue ^^

Note donnée au disque :       
Richard › vendredi 27 septembre 2019 - 17:40  message privé !

Dans le genre Sisters suédois, as-tu déjà Twilight écouté le duo Brotherhood ? Leur galette Turn The Gold To Chrome était pas mal.