Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVValkyrja › Throne ablaze

Valkyrja › Throne ablaze

cd | 8 titres | 46:59 min

  • 1 In ruins I set my throne [01:56]
  • 2 Crowned serpent [03:52]
  • 3 Opposer of light [07:11]
  • 4 Tombs into flesh [05:45]
  • 5 Halo of lies [05:27]
  • 6 Transcendental death [07:51]
  • 7 Paradise lost [06:03]
  • 8 Throne ablaze [08:54]

enregistrement

Enregistré au Necromorbus Studio en 2018

line up

S. Wizén (chant, guitares), B. Thelberg (guitares), V. Purice (basse), V. Parri (batterie)

Musiciens additionnels : A.L. (chant [6]), Jouni Havukainen (samples)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal suédois

Valkyrja grandit, mûrit. Leur troisième album, "The antagonist's fire", était pour moi une vraie révélation de leur talent et donc j'attendais avec impatience leur quatrième album. Il leur a fallu du temps pour en venir à bout, mais voilà, 5 ans après, voici ce "Throne ablaze". Entre temps, le groupe n'a pas changé une fois, mais bien deux fois de chanteur ! En effet, après le départ d'AL, le chanteur d'origine du groupe, RSDX, qu'on a vu chez Hell Militia et Weltbrand, a pris le poste pendant deux ans durant lesquels il a participé à nombre de concerts avant de quitter à son tour le navire pendant l'enregistrement de cet album. C'est alors que le groupe a décidé de laisser le guitariste et seul membre originel du groupe, Simon Wizén, assurer le chant en plus de sa 6-cordes ! En plus de tout cela, le groupe a aussi dû se séparer de son batteur, Jocke Wallgren, parti dans le drakkar d'Amon Amarth ! Que de changements qui heureusement ne vont pas ternir la qualité du groupe. Le premier morceau (après l'intro "In ruins I set my throne") est un véritable hit, pied au plancher, direct avec des riffs acérés et toujours cette ambiance macabre, ce son ample et ces guitares à la fois agressives et mélodiques propres au black metal à la suédoise. Assez vite, on voit plus que jamais la filiation avec Watain. J'oserais même dire que Simon au chant se rapproche encore plus du chant d'Erik. En tout cas, ce premier morceau rassure d'entrée de jeu. L'inspiration est présente et malgré tous ces changements ces dernières années, cela n'a pas joué sur la qualité de composition. La suite est du même tonneau. Les morceaux sont inspirés et surtout ils sont fluides, avec ce qu'il faut de changements de rythme et d'ambiance. Ils savent se faire brutaux et agressifs dans des parties de blasts bien intenses avant d'enchainer sur du mid-tempo à la fois lourd et mélodique. L'écoute de l'album se fait super facilement, ça passe tout seul. Les Suédois maîtrisent totalement leur sujet et ont véritablement trouvé leur style. Et à aucun moment sur cet album nous ne sommes déçus. Certes, l'album ne brille pas par son originalité, mais par contre, qu'est-ce que c'est bon et bien réalisé. Valkyrja passe dans une nouvelle catégorie, celle des groupes confirmés. Leur professionnalisme n'est plus à démontrer et ils se placent en chefs de file de ces nouveaux groupes suédois de black metal. C'est juste, sombre, entraînant, on penserait presque que c'est facile tellement on a l'impression que c'est naturel pour eux. Même si comme je l'ai dit, leur style n'est pas spécialement original, il y a quand même une véritable patte personnelle chez eux, dans ce son et cette ambiance, et c'est d'autant plus admirable dans un genre si saturé de groupes. Ce "Throne ablaze" confirme tout le bien que je pensais de ce groupe et il enfonce définitivement le clou. Voilà en tout cas, un excellent album de black metal qui ravira tous les fans de son suédois.

note       Publiée le mercredi 25 septembre 2019

partagez 'Throne ablaze' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Throne ablaze"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Throne ablaze".

ajoutez une note sur : "Throne ablaze"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Throne ablaze".

ajoutez un commentaire sur : "Throne ablaze"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Throne ablaze".