Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Antilles Méchant Bateau

Compilations - Divers › Antilles Méchant Bateau

cd | 15 titres

  • 1 André Mahy: 'Antilles méchant bateau'
  • 2 Guy Conquète: 'Ban moin clé à Titine'
  • 3 Dolor: 'A dardonnel'
  • 4 Joseph Lacides. 'Yo ka biguiné'
  • 5 Tino Saint-Val: Mam'zelle Cancan'
  • 6 Dolor et ses Etoiles:'Ki vino'
  • 7 Dolor et ses Etoiles: 'Socié cabrite'
  • 8 Gabby Siarras: 'Moana'
  • 9 Joseph Lacides: 'Citation créole'
  • 10 Casimir Létang: 'Ménage chalviré'
  • 11 Manuela Pioche: 'Pas ban moin coup'
  • 12 Gérard Valton: 'Bel mé a présent'
  • 13 Beaujour et ses Diables du Rythmes: 'Ti té ya'
  • 14 Josiane Saint-Louis: 'Jeines gaçons'
  • 15 Dolor: 'Vini sauvé moin'

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

remarques

https://shop.bornbadrecords.net/album/antilles-mechant-bateau

chronique

Cap’taine Twilight vous emmène en croisière aux Antilles…L’habit noir reste de rigueur même si effectivement me voici à des années-lumière de ma zone de confort. Il m’a toujours paru fascinant de gratter sous la couche ‘Vacances/tube de l’été/cétrokoollaplage’ pour y découvrir une réalité un peu moins vendeuse que les brochures papier glacé pleines de cocktails à la noix de coco et d’eaux azur avec gentils poissons. Merci donc à Born Bad Records qui m’a poussé à cet achat inattendu. Cette compilation dépoussière une partie de la culture musicale antillaise des années 60 loin des clichés véhiculés aujourd’hui par Franky Vincent ou La Compagnie Créole. A en croire les notes de livret, les Antillais ont toujours souffert de cette image déformée, leurs artistes n’obtenant aucune reconnaissance réelle ni de succès alors que le ska et le reggae montaient en puissance. L’élément fondamental (pas évident de parler de ça quand on n’est pas spécialiste) demeure le rythme et son maître, le ka (version créole de ‘quart’). Tambour fabriqué à partir des tonneaux transportés sur les bateaux, il devient vite un symbole essentiel d’une identité guadeloupéenne mise à mal par les colonies et les stigmates laissées par l’esclavagisme et incarne l’âme d’un style baptisé ‘gwoka’. Ces fameux ‘méchants bateaux’ désignent d’ailleurs les négriers qui déportèrent des millions d’esclaves africains vers le continent américain. Ce morceau incroyable de André Mahy qui donne son nom à la compilation est le plus sombre et l’un des plus beaux: roulements de tambour, thème de piano mid-tempo obsédant qui va rythmer la structure tout au long de la chanson, saxophone mélancolique. Il y a presque de la magie vaudou qui se dégage de cette étrange transe. Mon autre coup de coeur va au titre suivant (c’est dire si le cd démarre fort) signé Guy Conquète. Rythmé, dansant, accompagné d’un accordéon, il incarne ce dont je parlais plus haut. En apparence joyeux et énergique, il n’en dégage pas moins une indicible tristesse, une manière de danser sa peine plutôt que de verser des larmes. Tout n’est pas si tragique mais le travail des percussions et la transe demeurent des constantes tout au long de cet album avec de hauts moments notamment la magnifique biguine interprétée par Joseph Lacides de son timbre juvénile et féminin (‘Yo ka biguiné’) ou ‘Mam’zelle Cancan’ de Tino Saint Val . La beauté et le mystère de la langue créole sont mis en valeur, séduisent, intriguent, se coulent dans ces rythmes, ces cuivres tantôt festifs, tantôt graves. Les Méchants Bateaux, le sang et la rouille des chaînes, une identité pillée, meurtrie, qui n’a jamais cessé de relever la tête, beaucoup d’images au travers d’une compilation chaudement recommandée.

note       Publiée le dimanche 22 septembre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Antilles Méchant Bateau' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Antilles Méchant Bateau"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Antilles Méchant Bateau".

ajoutez une note sur : "Antilles Méchant Bateau"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Antilles Méchant Bateau".

ajoutez un commentaire sur : "Antilles Méchant Bateau"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Antilles Méchant Bateau".

Dioneo › lundi 23 septembre 2019 - 12:17  message privé !
avatar

Oui ! C'est bien d'en parler avec un angle pas "brochure touristique", je trouve, de ces musiques-là - et donc ça m'a fait plaisir de lire ta chro, comme tu dis "hors de ta zone de confort". Et... En fait faut se dire que ça marche pour pas mal de musiques réputées "ensoleillés et festives", ces doubles-lectures, dès que tu te penches sur les textes. Y'a par exemple tout un pan de la salsa qui véhicule comme ça des histoires de meurtres crapuleux et autres misères, genre Pedro Navaja, de Rubén Blades - gros standard du genre... En résumé : un mec plante une pute avec son poignard, en même temps qu'elle l'abat avec son .38 Smith & Wesson... Un clochard bourré passe là, ramasse le flingue, le schlass et "deux pesos", et s'en va content, en philosophant que "la vie réserve bvien des surprises"... Et le choeur de citer que "La la la la la la la la la, I like to live in America", le truc de West Side Story. Ambiance. Cocktails. (Coupe-gorge gratuit pour les filles jusqu'à 0h30).

Twilight › lundi 23 septembre 2019 - 12:09  message privé !
avatar

Ah oui, pas mal, Stellio, surtout 'Oué oué oué oué'...On est bien dans le truc effectivement

Note donnée au disque :       
Twilight › lundi 23 septembre 2019 - 12:04  message privé !
avatar

Dans la foulée, je me suis commandé celle-ci: https://www.cede.ch/fr/music/?branch=1&aid=16283065&view=detail...Je retiens ton tuyau, j'aime assez ce côté 'danser la tristesse'. J?ai une amie guadeloupéenne qui m'a traduit le morceau de Guy Conquete, il s'agit d'une histoire de meurtre...Je trouve très bien qu'on puisse rendre justice à ces artistes.

Note donnée au disque :       
Dioneo › lundi 23 septembre 2019 - 10:56  message privé !
avatar

Intéressant, ça ! Et en effet inattendu de ta part, Twilight, mais ça me donne d'autant plus envie d'aller y foutre l'oreille... (En passant ta description du titre "Ban moin clé à Titine" me fait penser au Oué, "Oué, Oué Oué (Manman… La Grève Barré Moin)" de Stellio, pour le côté apparemment enjoué et entraînant - alors que ça parle quand-même d'une révolte d'ouvriers de la canne à sucre avec incendies volontaires des champs par les travailleurs et affrontements violents entre ceux-là et la police/l'armée, avec si je me rappelle bien plusieurs dizaines de morts (principalement parmi les grévistes) au bout... Et l'augmentation exigée, qui avait amorcée le truc, finalement accordée. Mais bon. (Y'a un "Mussieu Satan Fâché" sur la même compile, aussi, plus "léger de ton", mais qui parle en fait de dette sans fin ; et quelques autres bouts de "journal de la vie dure", comme ça, disséminés parmi les plages plus "ouvertement festives"... Et musicalement c'est un truc surprenant - une sorte de parallèle au jazz américain de la même époque, avec pas tout à fait la même histoire derrière, des formes trad'/populaires plus anciennes parfois différentes parfois étonnamment proches fondues dans ces musiques pour dancing... Ça peut vraiment surprendre aussi quand on ne connaît que les clichés "Franky Vincent/Compagnie Créole" des musiques de là-bas, oui - perso j'avais pas vraiment soupçonné ça avant de les écouter, le gars et ses orchestres).

(N°6) › dimanche 22 septembre 2019 - 15:51  message privé !
avatar

Sur le sujet, je conseille l'écoute de cette édition de l'excellente émission Jukebox, où on peut notamment entendre le morceau qui donne son nom à cette compilation : https://www.franceculture.fr/emissions/juke-box/1967-1974-les-cadences-troubles-des-antilles-francaises