Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHappy The Man › Live

Happy The Man › Live

12 titres - 67:14 min

  • 1/ Service With a Smile (4:04)
  • 2/ Starborne (4:45)
  • 3/ Open Book (6:33)
  • 4/ Hidden Moods (4:09)
  • 5/ Morning Sun (4:34)
  • 6/ I Forgot to Push It (3:37)
  • 7/ Ibby It Is (8:38)
  • 8/ The Moon, I Sing [Nossuri] (6:24)
  • 9/ I Carve the Chariot on the Carousel (5:12)
  • 10/ Steaming Pipes (4:35)
  • 11/ Knee Bitten Nymphs in Limbo (5:20)
  • 12/ Mr. Mirror's Reflection on Dreams (9:23)

enregistrement

The Cellar Door, Washington, USA, 1er juillet 1978 et Louie's Rock City, Falls Church, Virginie, USA, 8 octobre 1978

line up

Coco Roussel (batterie, percussions), Stanley Whitaker (guitare), Frank Wyatt (claviers, saxophone alto, flûte), Kit Watkins (claviers, flûte), Rick Kennell (basse)

remarques

chronique

Tout le pari de ce disque se situe au niveau de l'attente : Happy The Man est-il capable, oui ou non, de traduire en concert la richesse et la densité des arrangements qui égrainent leurs deux uniques albums studio ? La réponse serait plutôt oui. Un oui tempéré par deux facteurs d'importance ; tout d'abord, l'interprétation quasi chirurgicale qui ne permet pas vraiment au groupe de s'octroyer quelques escapades que d'aucun aurait souhaité (je parle pour moi, là). Non, cet album en concert affirme, si cela était encore utile de le préciser, qu'Happy The Man est, tout d'abord et avant toutes choses, le véhicule immuable de trois compositeurs-interprètes de talents (Kit Watkins, Frank Wyatt et Stanley Whitaker) qui ne tolèrent aucun faux pas, aucune liberté dans le jeu, élevant l'art de la note juste au titre de science (ou serait-ce l'inverse ?). Et puis, l'autre défaut dommageable, mais ils n'en ont pas la responsaibilité, c'est la pauvreté de l'enregistrement. Terne et plate, les reliefs sont absents, notamment dans les basses, ce qui est assez fâcheux pour un album en concert, généralement encore plus pourvu de graves que de coutume... La dynamique est elle aussi assez faible et nous n'avons, en définitive, d'autre choix que de saluer, malgré tout, la démarche puisque "Live" reste, à ce jour, le seul témoignage en concert du groupe. Mais s'il faut aller à l'essentiel, on dira que l'on peut, sans remords, faire l'impasse sur ce disque et se concentrer sur les deux albums studio.

note       Publiée le mardi 13 août 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live".