Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSoft Cell › Demo non stop

Soft Cell › Demo non stop

cd | 11 titres

  • 1 Frustration
  • 2 Facility girl
  • 3 Secret life
  • 4 A Man can get lost
  • 5 Persuasion
  • 6 Cleansing fanatic
  • 7 Tupperware Party
  • 8 Babes in Consumerland
  • 9 As advertised
  • 10 When we go marching
  • 11 Say hello, wave goodbye

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Leeds, Heckmondwike, Londres, 1978-1981

line up

Marc Almond (chant), Dave Ball (musique)

chronique

‘Demo non stop’, ça n’en finit pas, mec, tu ne rêves pas. ‘These tracks were recorded between 1978 and 1981 and represent the germ of the idea that was to become Soft Cell.'Recorded sporadically in tiny studios in Leeds, Heckmondwike (West Yorkshire) and a funny little studio in the east end of London - basically, anywhere with a tape recorder.’ C’est dingue, les trucs intéressants qu’on peut capter avec trois sous de moyen…De quoi fesser tous ceux qui jouent de la minimal wave avec une batterie de claviers répartis sur trois niveaux. Parce que c’est loin d’être pourri, ces morceaux, tout au plus note-t-on que certains développent l’aspect expérimental du duo (‘Persuasion’, très version britannique de Suicide, ‘Cleansing fanatic’), d’autres en revanche amorcent la touche pop/torch song (‘Facility girl’, la démo de ‘Say hello wave goodbye’), de manière étonnamment moderne d’ailleurs (‘When we go marching’). Musicalement, les germes du style de Soft Cell sont clairement en place avec simplement moins de moyens quant à la production; c’est surtout niveau vocal que ça surprend. Marc Almond est à des années-lumières de son timbre incroyable, déforme souvent sa voix avec des effets cheap, mais cela participe à l’atmosphère sèche, plus froide, dégagée par ces ébauches. La bonne nouvelle est que la sélection n’offre pas de doublon avec celle de ‘The bedsit tapes’ en dehors de ‘Cleansing fanatic’ et ‘Tupperware party’, rendant les deux cds complémentaires l’un de l’autre. J’ajouterais même qu’il est presque dommage que si peu de ces pièces aient été retravaillées par la suite (encore que cette version brute de décoffrage, torturée, presque maladroite dans la boîte, de 'Frustration' soit un pur délice) car elles offrent un intérêt bien plus qu’anecdotique (et financier pour Stevo, pas sûr que le groupe ait eu son mot à dire). Toujours est-il que dans cette forme âpre, elles présentent déjà les deux faces de Soft Cell, un angelot avec des cornes et un regard lubrique.

note       Publiée le samedi 17 août 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Demo non stop' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Demo non stop"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Demo non stop".

ajoutez une note sur : "Demo non stop"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Demo non stop".

ajoutez un commentaire sur : "Demo non stop"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Demo non stop".

Twilight › dimanche 18 août 2019 - 23:29  message privé !
avatar

Tu diras ce que tu en penses, je préfère celui-ci (de peu)

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › dimanche 18 août 2019 - 20:20  message privé !

vu que j'apprécie bien les bedsit tapes, je ne dois d'aller voir celle-ci