Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHorror Vacui › New wave of fear

Horror Vacui › New wave of fear

cd • 9 titres

  • 1Intro
  • 2Grey shadows
  • 3New wave of fear
  • 4Forward
  • 5We are the ones
  • 6On the other side
  • 7Behind
  • 8Don't dance with me
  • 9Upside down

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ink Music, du 26 au 28 novembre 2017.

line up

Koppa (The Sheriffo) (chant), Marzia (Mrs Vacui) (guitare, piano), Korv (guitare), Patrizio Olive (basse), Henry 'Flat Field' (batterie)

remarques

https://horrorvacuilegion.bandcamp.com/

chronique

L’histoire est cyclique, ça n’a rien d’un scoop, la mémoire collective équivaut à celle d’un poisson rouge supplantée régulièrement par de nouvelles générations qui ont a coeur de reproduire les mêmes erreurs que leurs aînés en jurant que ce sera différent cette fois (du racisme aux pattes d’éph), sans doute car le Créateur nous a programmés pour désespérément vivre dans le présent…’New wave of fear’, ça claque, c’est net, c’est adapté au contexte contemporain où, effectivement, nombre de signes annoncent des lendemains pas joyeux (encore que l’histoire a cette qualité, pour qui l’étudie de près, de ne jamais exister en noir et blanc). Comme G.O.D. est un site musical, nous allons enfin parler musique avec le troisième opus des Italiens de Horror Vacui, un groupe sur lequel j’ai flash dès leurs débuts et sur lequel je continue de triper car cette musique inclut tout ce que j’aime: du noir, de la conscience sociale, de l’énergie, avec la touche mystique réglementaire. Oscillant toujours entre gothic rock old school et death rock (encore que cet aspect soit légèrement moins marqué que sur les précédents essais), le combo nous séduit à nouveau par une belle collection de chansons aux mélodies imparables (magnifiques lignes de guitare), aux atmosphères épaisses et nocturnes ( grâce à une production pas trop lisse). Derrière le micro, The Sherriff (on pourrait aussi bien le surnommer ‘le Prêcheur’ si ce n’était si cliché) trône toujours aussi magistral, habité, avec son magnifique timbre profond, peut-être un poil plus retenu que par le passé (encore que ‘Behind’ démontrerait le contraire), mais gagnant un zeste supplémentaire de sensualité. La peur n’est peut-être au final qu’une question de perception de la réalité, tout comme l’obscurité, peut-être à force parvient-on à s’y sentir bien ? Une chose est claire, nos Italiens accrochent une troisième réussite à leur palmarès.

note       Publiée le dimanche 28 juillet 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "New wave of fear".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "New wave of fear".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "New wave of fear".

Richard › jeudi 1 août 2019 - 10:33  message privé !

Merci Twilight pour cette nouvelle découverte. C'est du lourd ! Les atmosphères sont tendues au possible. J'adore ce jeu vicieux de guitare. C'est vrai, parfois, on dirait le meilleur de Bari Bari. Et quelle voix. Usage très prolongé en vue.