Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGThe Ghost Of Lemora › Sweet Satan

The Ghost Of Lemora › Sweet Satan

cd | 4 titres

  • 1 Sweet Satan
  • 2 What fools these mortals be
  • 3 I dream of you
  • 4 Touched by your love

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Press Play Studios, Londres, Angleterre.

line up

Richard Winstone (chant), Paul Swift (guitare), Colin Ness (basse), Peter Jennings (clavier), Jeff Simon (batterie)

chronique

Presque dix ans après leur dernière offrande, The Ghost of Lemora ne sont plus goths…Enfin si. Le truc, c’est que là où plusieurs groupes jettent l’éponge pour se mettre davantage au diapason mainstream de leur époque, eux sont remontés en arrière dans le temps, très en arrière (la fin des 60’s et l’extrême début des 70’s), écouté beaucoup de glam et Black Sabbath, un peu de rock progressif même. Difficile pourtant de balancer ses oripeaux goths chez le fripier (le noir classe demeure de rigueur), surtout que le genre permet aisément d’inclure ses nouvelles influences. Du coup, hop, trois nouveaux musiciens sont ajoutés au line-up (dont l’ancien clavier du groupe prog Cressida), le son se transforme quelque peu et le combo en profite pour sortir un mini dans la foulée. Avec leur humour particulier, les musiciens l’articulent autour du personnage de Satan. Le morceau éponyme, une pièce de sept minutes, traduit les nouvelles attentes. Intro guitare douce, claviers tristes, rien de neuf, on ne se méfie pas, crac ! Après une minute, ça éclate, groove sexy à la T.Rex mais joué version Black Sabbath avec une production moderne, break calme, vaguement baroque, bonjour la soudaine atmosphère cabaret décadente sur rythme de valse folle et de ‘la la la’, pour enchaîner sur un feeling hard rock hanté par le spectre du Sabb’ avant de conclure, à deux minutes de la fin, par une partie de guitare calme en écho à l’introduction, cette fois avec le chant. La voix de Richard Winstone n’a pas perdu son grain typé; du coup la folie batcave qui caractérisait les opus précédents demeure bien présente. D’ailleurs, la chanson suivante inspirée de la fin du ‘Moine’ sonne davantage dans la ligne de l’ancien Ghost of Lemora. Pas ‘I dream of you’ qui tète à nouveau aux mamelles de Black Sabbath, pareil et de manière plus flagrante et sombre sur ‘Touched by your love’ malgré ses petits clins d’oeil à Marc Boland. Bien qu’un brin déstabilisante, cette évolution tient finalement la route parce que le groupe a eu l’intelligence de rester lui-même, de ne pas s’affubler de pattes d’eph en jouant sur des amplis d’époque pour se la jouer true de chez true. Le long hiatus entre ce mini (exception faite d’un autre en téléchargement en 2015) et le dernier disque de la première mouture permet également aux Anglais de se gagner un nouveau public sans renier ses anciens fans. Pas de nouvelle sortie depuis mais un concert prévu pour juillet 2019 donc The Ghost of Lemora n’ont peut-être pas fini de nous donner de leurs nouvelles. Espérons que Satan n’est pas un ingrat…

note       Publiée le mardi 25 juin 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Sweet Satan' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sweet Satan"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sweet Satan".

ajoutez une note sur : "Sweet Satan"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sweet Satan".

ajoutez un commentaire sur : "Sweet Satan"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sweet Satan".