Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerry's Funeral › Metanet

Merry's Funeral › Metanet

cd-r | 9 titres

  • 1 Ölüm
  • 2 Paranoya
  • 3 Katastrof 1708
  • 4 Duvarda Böcekler
  • 5 Mutlu Metanet
  • 6 Geçmişin Laneti
  • 7 Siyah Şehir
  • 8 Yanılsama
  • 9 Günler [reprise de Mavi Sakal]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Julius Wentor (chant, guitare), Izzy Stone (basse, choeurs)

remarques

https://merrysfuneral.bandcamp.com/

chronique

Styles
cold wave

Toc toc, qui se cache dans le cercueil ? Un clone de She Past Away ? Presque et pas uniquement car ils sont compatriotes…Cet enterrement-là s’est déroulé dans une clinique en ruine plus que dans une chapelle aux pierres moussues. Sec, sec, dépouillé, ça donne presque l’envie de s’envoyer une pinte en bas le gosier; gris, gris, à en regretter les années hippies. Boîte sèche, basse ronde, synthés brumeux en arrière-fond, une guitare aussi chaleureuse qu’une prairie givrée à l’aube, le tout servi dans une production pure, lisse, renforçant l’impression de sécheresse clinique. En maître de cérémonie, un chanteur au timbre doux, grave, plutôt beau mais qui ne suffit pas animer cet enterrement-là (pas d’échos sur la voix chez lui). ‘I put the fun in funeral’, c’est un slogan pour t-shirts par pour nos amis Turcs parce que la cérémonie funèbre, chez eux, elle manque quand même salement de consistance. Cette boîte et ces synthés un poil cheap dégagent un feeling vintage assez plat plutôt en porte-à-faux avec le genre abordé (les pierres tombales et autres végétations de cimetière du livret sont des attrape-goths), les atmosphères ne sont pas désagréables (relativement cohérentes même) mais elles s’écoulent comme un ruisseau au ralenti sans l’effet apaisant. On guette en vain un moment fort, un minuscule coup d’éclat permettant d’isoler tel titre plus qu’un autre mais l’album se transforme vite en bruit de fond monotone, l’occasion d’aller finir cette vaisselle qui traîne depuis trois jours ou ranger la table du salon; le cd pourra tourner en boucle, on n’y prêtera pas attention. Pas un clone de She Past Away, non, une forme de cold wave à la Cure des débuts sans l’âme et la brume plein les poumons. Pfff, besoin d’un shot de tequila pour secouer cette torpeur, j'en suis le premier désolé. 2,5/6

note       Publiée le mardi 11 juin 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Metanet' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Metanet"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Metanet".

ajoutez une note sur : "Metanet"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Metanet".

ajoutez un commentaire sur : "Metanet"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Metanet".

Richard › mercredi 12 juin 2019 - 09:04  message privé !

Bien difficile effectivement de ne pas penser à SHE PAST AWAY lorsque l'on évoque univers sombres maintenant et Turquie. Je serai peut-être un peu moins "sévère". Là encore, il y a une forme de linéarité qui peut confiner à la monotonie, mais elle colle plutôt bien à l'ensemble. Ce côté plus doux, moins dark wave n'est pas franchement pour me déplaire. Sans doute pas le disque de la décennie, mais agréable quand même.

Note donnée au disque :