Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAngel's Arcana › Selva

Angel's Arcana › Selva

cd | 8 titres

  • 1 Metamorphosis Pt I - Burn yourself with a flaming sword
  • 2 Selva
  • 3 The constant flame
  • 4 Moon on dark water
  • 5 Black Roses
  • 6 Metamorphosis Pt II - The astral dragon
  • 7 Ode to Aphrodite
  • 8 Unhindered

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Luseed Studio

line up

Babis Nikou (chant, guitare, programmation, basse, claviers)

Musiciens additionnels : Nino Sable (chant), Peter 'Bob' White (chant), Chrysa T. (chant féminin), Volker Kuinke (flûte à bec)

chronique

Je ne suis pas né athée, je le suis devenu…Encore que…Pourquoi écouter des musiques qui traitent si aisément de l’occulte, de la magie, de la spiritualité ? Parce qu’un monde purement scientifique manque un peu de sex appeal…Imaginer des mondes parallèles, ressentir des forces différentes, étudier des cosmologies, c’est fascinant, passionnant, de tels stimuli pour l’imaginaire ou l’émotionnel. Une manière de se rappeler humble aussi. C’est probablement pour de semblables raisons que j’aime écouter Angel’s Arcana; voilà un groupe occulte au sens beau du terme, leur musique est une porte vers une forme d’éther aussi diverse et tourmentée que peut l’être la vie dans notre monde, this mortal coil en anglais. Splendide pièce d’ouverture quasi religieuse dans ses répons masculin/féminin sur fond de gothic rock hivernal mais le ton général du disque ne se limite pas seulement à ça, peut-être car son compositeur, Babis Nikou, chante sur deux titres uniquement, préférant laisser le micro à divers invités (Nino Sable de Aeon Sable, Peter ‘Bob’ White de Sensorium et NFD notamment). C’est riche niveau instrumentations, propice à l’évasion mais avec également un vrai pied dans l’obscurité; par exemple, sur ‘Selva’ quand Sable se met à hurler vers la fin de la chanson, histoire de rappeler que le monde des anges est aussi une voie de douleur. C’est beaucoup de l’aspect ‘psychonaute’ des Fields que l’on retrouve mais avec pas mal d’éléments personnels (les voix féminines, les percussions tribales de l’intro de ‘Constant flame’, les synthés tristes, les touches électro légères de 'Unhindred') évitant à Angel’s Arcana de sonner comme un énième clone. Cette combinaison maitrisée de goth rock pur, d’éléments éthérés, d’une larme de dark metal et de progressif, fruit de l’expérience musicale du démiurge (Opened Paradise, Visions of Atlantis) permet de glisser de pièces lourdes et mystiques à d’autres telles que ‘Black roses’ plus proches de Ikon ou plus axée sur les atmosphères (‘Ode to Aphrodite’ presque dark folk) sans que cela ne sonne hors de propos. Jamais évident d’obtenir de la cohérence lorsque l’on se veut chef d’orchestre avec une pléthore d’invités qui défile mais le pari est gagné pour ce disque. Un beau voyage, astral, terrestre, spirituel, poétique; tout cela à la fois ? 4,5/6

note       Publiée le samedi 4 mai 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Selva' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Selva"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Selva".

ajoutez une note sur : "Selva"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Selva".

ajoutez un commentaire sur : "Selva"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Selva".