Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGoldfrapp › Felt Mountain

Goldfrapp › Felt Mountain

cd • 9 titres • 39:32 min

  • 1Lovely Head3:49
  • 2Paper Bag4:05
  • 3Human4:36
  • 4Pilots4:29
  • 5Deer Stop4:06
  • 6Felt Mountain4:17
  • 7Oompa Radar4:42
  • 8Utopia4:18
  • 9Horse Tears5:10

enregistrement

The Bungalow, Angleterre, 2000

line up

Alison Goldfrapp (chant, claviers), Will Gregory (claviers, arrangements des cordes et cuivres)

Musiciens additionnels : John Parish (batterie), Adrian Utley (basse), Stuart Gordon (violon), Nick Batt (basse), Andy Davis (melodica, koto), Rowan Oliver (percussions), Andy Bush (trompette), Ben Waghorn (saxophone ténor), John Cornick (trombone), Tony Orrell (batterie), Nick Cooper (violoncelle), Mary Scully (contrebasse), Bill Hawkes (violon), Alexander Balanescu (violon), Sonia Slany (violon)

remarques

chronique

Styles
trip hop

Pour ceux qui ont toujours su garder un oeil attentif sur la scène électronique, le nom d'Allison Goldfrapp ne leur a certainement pas échappé. Présente sur "Snivilisation" d'Orbital en 1994, puis prêtant sa voix au superbe "Pumpkin" du premier album solo du Tricky Kid, on a pu également la voir oeuvrer aux côtés des Add (N) to X sur leur second et très réussi "Avant Hard". Pour son premier essai solo (en réalité en collaboration avec Will Gregory), la belle va continuer à déposer sa voix de velours sur des arrangements d'orfèvre, du sur mesure ! C'est que "Felt Mountain" se déploie dans l'espace comme une musique de film, et pas n'importe laquelle. Beaucoup de chroniques vous parleront à ce propos d'une vague ressemblance avec l'oeuvre d'Ennio Morricone. Difficile de passer à côté. Mais plus encore, ce sont les noms de Burt Bacharach et de John Barry qui devraient venir à l'esprit. D'ailleurs, sur des titres comme "Human" ou "Horse Tears", on croirait presqu'entendre Shirley Bassey, rendant ce parallélisme encore plus troublant. Au final, nous sommes en droit de nous demander si la musique du vingt-et-unième siècle sera un jour capable de se passer des références ? A priori et pour l'heure, on serait tenté de dire non. Mais est-ce un mal ? Surtout quand cela donne des résultats aussi fascinants que celui-ci... La combinaison musique dépressive-voix féminine nous a valu pléthore de groupes à l'esthétique trip hop, et ce premier essai n'échappera pas à la règle. Pronlongeant l'expérience Portishead en cinémascope cette fois, sur pellicule technicolor et non plus en noir et blanc, doublé de cette touche easy listening et lounge music très prisée des salons privés où on sirote son cocktail du bout des lèvres, "Felt Mountain" est un album qui cultive l'ambiguité (les sonorités générées par les claviers sont similaires aux traitements les plus expérimentaux de "The Bends" de Mr.Bungle sur "Disco Volante"). Étrange, fascinant et sensuel à la fois.

note       Publiée le jeudi 8 août 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Felt Mountain" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Felt Mountain".

notes

Note moyenne        17 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Felt Mountain".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Felt Mountain".

Ntnmrn Envoyez un message privé àNtnmrn
avatar

Un disque plus trip que hop, les percussions étant moins mises en exergue que chez les pontes du genre, au profit d'une ambiance intimiste et douillette. Chant d'une innocence inquiétante, un peu comme cette splendide pochette où les cheveux d'Alison dessinent symétriquement un smiley au sourire maléfique !

Note donnée au disque :       
Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

Une superbe ouverture, une fermeture tout aussi grandiose. Le reste ? Rien, ou alors pas grand chose (Utopia est quand même super il faut le reconnaitre).

Note donnée au disque :       
Canicheslayer Envoyez un message privé àCanicheslayer

Vraiment un disque attachant : une chanteuse à la voix sexy et émouvante ; des mélodies hivernales aux sonorités parfois morriconesques (surtout Lovely Head)...

Note donnée au disque :       
Amduscias Envoyez un message privé àAmduscias
Splendide album, une voix magnifique, un grand travail sonore, des atmosphères étherées... je suis sous le charme. C'est beau.
Note donnée au disque :       
mangetout Envoyez un message privé àmangetout
Du très morriconnien "Lovely head" (avec cet air presque sifflé) jusqu'aux cinématographiques "Human" ou "Deer stop", on pourrait presque lui coller l'étiquette de disque "scopiesque", du nom du site décallé Scopia (http://perso.orange.fr/scopia/news.html). Une magnifique galette, bien plus "aérée" que celles de Portishead, avec des arrangements travaillées en profondeur et en précision, des climats en 16/9ème, du beau boulôt !