Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLa Procesión De Lo Infinito › La Era obscura

La Procesión De Lo Infinito › La Era obscura

cd | 12 titres

  • 1 La Tumba de los dioses
  • 2 Memento Mori
  • 3 Naturaleza muerta
  • 4 Consolamentum
  • 5 Terror
  • 6 Mavita
  • 7 Akasha
  • 8 La Era Oscura
  • 9 Esfera asesina
  • 10 Gitana de fuego
  • 11 Inocencia
  • 12 La Celda

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Nephits Nacht (chant), Ariosto N. (chant, guitare, basse, programmation)

remarques

https://laprocesiondeloinfinito.bandcamp.com/album/la-era-oscura

chronique

Nous sommes deux, deux dans un même coeur, dans une même musique, dans la même vie, dans le même groupe…Le duo colombien est l’exemple de la parfaite complémentarité tant dans la vie qu’à l’écran…pardon…que sur album. Si le gothic rock s’essouffle parfois dans certains coins d’Europe, l’Amérique du Sud, elle, porte la passion haut dans le ciel du crépuscule en nous proposant nombre de formations de grande qualité que la magie du net a contribué à porter à notre connaissance et nos oreilles. Parmi elles, La Procesion de lo Infinito ne démérite pas avec sa musique hantée, profonde, menée tour à tour par le chant féminin grave et la voix masculine ou simplement ensemble. Nocturne, un peu hors du temps, elle incite à la rêverie, à la mélancolie, parfois les deux en même temps, par l’étrange beauté sombre, mystique, qu’elle dégage. Il y a bien entendu la musicalité spécifique de la langue espagnole mais pas uniquement. Si l’on retrouve les sonorités habituelles du style, le groupe les arrange d’une manière personnelle; lorsque je lis que le premier album acheté par la chanteuse fut ‘Senderos de Traición’ de Héroes del Silencio, je n’en suis nullement surpris, ni par leur sublime reprise du ‘Consolamentum’ de Lima 13…Si il est évident que les deux artistes ont écouté du gothic rock anglais, leur univers est suffisamment clair et affirmé pour qu’ils puissent composer sans singer, s'inspirant d'une sensualité typiquement latine sauce underground. ‘La Era Obscura’ se décline comme une tragédie, une comédie des masques, dans lesquelles la passion prend bien des visages, se travestit pour ne pas souffrir, se dévoile sensuellement, domine, s’efface... Servies par une production impeccable, généreuse, fantomatique mais jamais froide, les mélodies révèlent morceau après morceau une efficacité redoutable incitant à la réécoute sans lassitude. Le chant de Nephtis Nacht dégage une assurance de déesse, jamais réellement menaçante mais qui incite à rester à sa place, étrangement humble quand elle se couple au timbre profond de Ariosto N, exotique parfois (le superbe ‘Gitana de fuego’). J’aime aussi beaucoup le mixage qui place parfaitement guitare et basse dans une étreinte consensuelle dans laquelle chaque instrument peut exprimer ce qu’il doit (la programmation de qualité fait du bien également et change des boîtes à deux sous programmées à l’arrache). Disque envoûtant d’un gothic rock libre des carcans du genre…

note       Publiée le mercredi 3 avril 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'La Era obscura' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "La Era obscura"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "La Era obscura".

ajoutez une note sur : "La Era obscura"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "La Era obscura".

ajoutez un commentaire sur : "La Era obscura"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "La Era obscura".

Procrastin › mercredi 10 avril 2019 - 17:52  message privé !

J'aime beaucoup le "dépouillement" de son qui confine à l'essentiel, ça rend une somme de petits grooves et de détails très audible (les riffs aussi sont bcp plus subtils que ce qu'ils paraissent être à la première écoute). Ya quelque chose de frais là dedans, Là ou les quelques trucs récents du style arrivés à mes esgourdes me laissaient une impression de suranné. Merci pour le mise en lumière!

Richter › lundi 8 avril 2019 - 23:16  message privé !

En train d'écouter des titres sur youtube, ça bute ce truc !

Twilight › dimanche 7 avril 2019 - 14:17  message privé !
avatar

Je vais leur poser la question pour le vinyle

Note donnée au disque :       
Kagoul › samedi 6 avril 2019 - 13:30  message privé !

Enorme ! envouté dés la première écoute. J'adore leur son, parfait, leur mélodies, compos et voix.ET comme elle est belle <3 Une version vinyle n'est pas prévue ? car voilà typiquement le genre de disque que j'ai envie d'avoir en vinyle.

Note donnée au disque :       
Richard › jeudi 4 avril 2019 - 05:28  message privé !

Le seul reproche que l'on pourrait faire à cette galette : elle n'a que douze titres.

Note donnée au disque :