Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Blue Nile › Hats

The Blue Nile › Hats

cd • 7 titres • 38:47 min

  • 1Over the hillside5:02
  • 2The downtown lights6:28
  • 3Let's go out tonight5:15
  • 4Headlights on the parade6:14
  • 5From a late night train3:59
  • 6Seven a.m.5:08
  • 7Saturday night6:28

enregistrement

Produit par The Blue Nile. Enregistré par Calum Malcolm.

line up

Robert Bell, Paul Buchanan, Paul Joseph Moore

remarques

chronique

Evoquer une musique qui se confond presqu'entièrement avec sa propre atmosphère, le calme, la douceur et la nuit, n'est pas ce qu'il y a de plus difficile. Mais lorsque cette atmosphère, si profonde soit-elle, n'est en fait que l'émanation d'une émotion intense et brute, on se retrouve contraint d'expliquer un miracle. Je ne m'y risquerai pas, et donc, je serai bref. Sous ses allures d'épure nocturne un peu figée, "Hats" déroule en fait toutes les teintes de la mélancolie. Celle qui réchauffe comme celle qui fait mal. Il impose sa parfaite cohérence avec une délicatesse discrète, conjuguant le sourire simple et les larmes pleines dans les nuances d'une seule musique; une new wave à la fois atmosphérique et gorgée d'émotion, aussi glacée de son synthétisme d'époque que chauffée au coeur par la voix d'or de Paul Buchanan. Etranger à toute virtuosité, privilégiant la justesse à l'accumulation spectaculaire, il est le mariage sublime de la précision et de la sincérité la plus désarmante. La lenteur y est élevée au rang de sortilège, reposante, moelleuse; la simplicité de la pulsation binaire accompagne le voyage comme des poteaux électriques sur la route des vacances... vacances du bruit et de la fureur, vacances de l'agitation dérisoire, vacances du monde. Les arrangements désincarnés, guitares mutées, trompette synthétique qui passe comme un fantôme dans le calme de la nuit, nappes d'air gelé, velours de cordes lisses, le respect soigneux des distances, le jeu subtil des épaisseurs et des glissements de plans... du quasi silence à l'élévation par delà les nuages, depuis l'immobilité jusqu'à l'agitation d'un coeur qui s'emballe, The Blue Nile est dans la maîtrise totale... il a choisi la perfection. Et puisque la perfection est ennemi de l'humanité, Paul Buchanan chante. Et puisque Paul Buchanan chante... moi, je me tais.

note       Publiée le dimanche 31 mars 2019

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hats".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hats".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hats".

(N°6) › lundi 1 avril 2019 - 14:20  message privé !
avatar

Oui j'ai écouté ça, c'est de toute beauté aussi/déjà.

Sheer-khan › lundi 1 avril 2019 - 10:59  message privé !
avatar

Let's go out tonight... c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas pu laisser à 5/6. Et Craig Armstrong a bien compris que si il devait faire une version de let's go out tonight, il était quand même obligé de reconduire Buchanan... personne d'autre ne peut atteindre un tel degré de déchirement sans tomber dans l'impudeur. Ecoute la version originale, les arrangements sont... parfaits.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 1 avril 2019 - 08:53  message privé !
avatar

Fait partie de ces disques qui ne s'écoutent que de nuit... la pochette ambiance Michael Mann et la tracklist, tout en gardant leur mystère, sont explicites (oui, il fait nuit à 7 heures du mat', ça dépend juste de la saison... passage sublime, d'ailleurs, celle-là)

Note donnée au disque :       
(N°6) › lundi 1 avril 2019 - 02:25  message privé !
avatar

C'est donc ici que se trouve la version originale du magnifique mais déchirant "Let's go out tonight", dont je ne connaissais que la version sur le premier album de Craig Armstrong, interprétée par le même Paul Buchanan (une sorte de Glasgow connection).

Rikkit › lundi 1 avril 2019 - 02:14  message privé !

L'album du love, de la dépression (nostalgie ?), de la nuit, des clopes et de la solitude.

Chef d'oeuvre.

Note donnée au disque :