Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVoivod › The Wake

Voivod › The Wake

cd | 8 titres | 55:57 min

  • 1 Obsolete Beings [05:34]
  • 2 The End of Dormancy [07:42]
  • 3 Orb Confusion [06:00]
  • 4 Iconspiracy [05:15]
  • 5 Spherical Perspective [07:41]
  • 6 Event Horizon [06:10]
  • 7 Always Moving [05:11]
  • 8 Sonic Mycelium [12:24]

enregistrement

Produit par Voïvod. Enregistré et mixé par Francis Perron au Radicart Studio. Masterisé par Yannick St-Amand Mastering.

line up

Away (batterie), Chewy (guitare), Snake (voix), Rocky (basse)

remarques

Sorti en cd, vinyle, digital.
Illustration par Away.

chronique

Voïvod utilise le tréma depuis quelques temps, Voïvod est rouge, est noir, Voïvod est vivant, printanier, Voïvod nous prédit une humanité asservie, des dystopies dans tous les coins, tous les possibles sont bad tripants mais Voïvod, enfin, a sorti un album en 2018. Je sais : je suis à la bourre, c'est juste que... je plane. Je rêvasse. Je remets à demain ! Mais quand j'écoute ce The Wake, je me réveille doucement et je gagatouille car ceci est un cru que l'EP Post Society avait bien annoncé : des mélodies qui vous chopent, une ambiance parfois bien cotonneuse puis ultra énergique puis stonée du cervelet, reprenant l'art catchy et maniaque auparavant déployé dans The Outer Limits par exemple, avec un Snake chantant, grognant, hurlant, murmurant des lignes d'une efficacité digne d'un Rastignac quand il cherche des morilles comme un cochon truffier. The Wake est un album stupéfiant et vivifiant, invoquant Pink Floyd comme d'habitude mais aussi à mes oreilles d'autres groupes de prog avec des chansons à mouvements, chapitres, des histoires avec des rebondissements, comme de petits opéras mais version Psychotron aérosurf à tendance nano nucléaire. The Wake est un album haut en couleurs, l'espace disponible étant rempli de riffs et solos déglingués, parfois bien répétitifs mais jamais bourratifs, juste... entêtants, mystiques parfois, tandis qu'Away joue toujours comme dans un groupe de crust punk, le tout nous offrant un ensemble de mouvements bigarrés, de patchworks illuminés, de vitraux fluorescents. Voïvod c'est un groupe Arlequin, Voïvod c'est carnaval, avec des charniers en arrière-plan, avec des robots tueurs-recycleurs qui tournent au-dessus, et tout cela, c'est dans la tête... Voïvod c'est la finesse, le psychédélique mais avec un fond d'atelier de mécanique, c'est une usine bruyante et glauque où des virtuoses tissent des toiles de notes, des tricots galactico-parano et au milieu de ce bazar il y a un poète bourru bourré qui chante des histoires anxiogènes, le tout semblant aussi, par moments, étrangement... printanier comme je disais au début de ce texte. Peut-être parce qu'il fait beau en ce moment. En tout cas, cet album affirme la renaissance d'un groupe qui est déjà mort une fois, résurrection ne trahissant pas ses origines punk et métal, ne trahissant toujours pas son respect envers les grands anciens prog, pop ou psyché, restant toujours fidèle à cette ligne de conduite : une originalité se réjouissant de son inventivité à chaque grand album de leur longue discographie. Que dire à part que tout cela me réjouit... et j'espère qu'il réconfortera les fans passés, présents et futurs de ce groupe hors-norme, sachant ici à la fois tirer les leçons de quelques errements, offrant un objet composite mais pas déséquilibré, agressif mais pas bête, psychédélique mais sans faire dans le copier/coller ni dans le "vintage". Et, de nos jours, ça ne peut qu'illuminer de rouge nos orbites définitivement éteintes devant le suivisme et l'atonie ambiante. Juste un peu d'arsenic dans le café. De spores mutants dans l'air. Juste un peu de pourriture pour nourrir nos engins de transports fatigués !

note       Publiée le vendredi 29 mars 2019

partagez 'The Wake' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Wake"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Wake".

ajoutez une note sur : "The Wake"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Wake".

ajoutez un commentaire sur : "The Wake"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Wake".

Rastignac › samedi 30 mars 2019 - 13:51  message privé !
avatar

J'aime pas trop la période Eric Forrest. Et Target Earth m'avait moyennement emballé. Donc pour ma part, c'est VOUI.

Note donnée au disque :       
torquemada › samedi 30 mars 2019 - 11:55  message privé !

Leur meilleur depuis "The Outer Limits" ?

Note donnée au disque :