Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYouth Code › Commitment to complications

Youth Code › Commitment to complications

cd | 11 titres

  • 1 (Armed)
  • 2 Transitions
  • 3 Commitment to Complications
  • 4 The dust of fallen Rome
  • 5 Anagnorisis
  • 6 Doghead
  • 7 Glass spitter
  • 8 Lacreate wildely
  • 9 Avengment
  • 10 Shift of dismay
  • 11 Lost at sea

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Rhys Fulber.

line up

Sara Taylor, Ryan George

Musiciens additionnels : Todd Jones (guitare additionnelle), Ben Falgoust (vocaux additionnels)

remarques

https://youthcode.bandcamp.com/

chronique

Styles
ebm
indus

Sans l’avoir fait exprès, j’ai commandé deux cds représentant deux faces de la même médaille. Deux duos américains explorant les contours de la peur et de la haine mais de manière différente. D’un côté, Hide (cf ma chronique), torve, morbide, toujours dans la retenue, une forme de sadisme complaisant qui a tout d’un rituel, de l’autre Youth Code qui ne retient rien et gueule sa rage dans une pure tradition Ministry mais en beaucoup plus sec. A l’instar de tonton Al, les Californiens balancent une musique sans compromission, violente, rapide, à ceci près qu’elle s’inspire d’une forme d’EBM hardcore plutôt que de metal indus. Produit par Rhys Fulber (excusez du peu), ce skeud est une véritable rafale de mitraillette mais avec le style, comme une rencontre entre Front Line Assembly (tiens tiens), Ministry et Coptic Rain (pour les vocaux féminins en colère). Voilà qui explique le vrai travail sur les rythmes, les quelques touches mélodiques au coeur de la tempête (‘The dust of fallen Rome’, ‘Shift of dismay’). En effet, si la première écoute peut donner l’impression d’un torrent de vomi, on remarque vite que cette musique-là, dans sa rugosité, est bien plus subtile qu’elle n’y paraît; c’est là sa force. Il est jouissif d’avoir envie de serrer les poings, de se secouer la tête comme un bourrin sous speed mais c’est encore mieux quand les pieds démangent aussi (Doc's coquées recommandées). On devine pourtant que le duo ne cherche pas la facilité, évitant aux rythmiques un aspect trop groovy (pas question de remplir les interstices pour que ça coule fluide) et sexy, il conserve la hargne tribale plus propre à l’indus. Si la vengeance est un plat qui se mange froid, la haine, elle, se déguste épicée et c’est un vrai régal.

note       Publiée le jeudi 7 février 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Commitment to complications' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Commitment to complications"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Commitment to complications".

ajoutez une note sur : "Commitment to complications"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Commitment to complications".

ajoutez un commentaire sur : "Commitment to complications"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Commitment to complications".

born to gulo › vendredi 8 février 2019 - 10:11  message privé !

Dans le genre (EBM pour les coreux qui veulent s'y mettre, un peu), entre eux et Uniform y a pas photo.

Note donnée au disque :       
Richard › vendredi 8 février 2019 - 05:38  message privé !

Youth Code,c'est simple, basique comme dirait l'autre mais ça envoie du lourd et c'est terriblement efficace.

Note donnée au disque :