Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBuzzov•en › ...at a Loss

Buzzov•en › ...at a Loss

cd | 13 titres | 77:59 min

  • 1 ...at a Loss [02:32]
  • 2 A Lack of [03:56]
  • 3 Kakkila [03:28]
  • 4 Loricet [03:55]
  • 5 Flow [01:48]
  • 6 Crawl Away [06:19]
  • 7 Whiskey Fit [02:39]
  • 8 Don't Bring Me Down [Reprise d'Electric Light Orchestra] [04:39]
  • 9 Dirtkickers [02:53]
  • 10 Red / Green [Reprise de Big Boys] [02:49]
  • 11 Useless [05:08]
  • 12 Heal [01:33]
  • 13 Left Behind [36:20]

enregistrement

Le cd finit sur 20 minutes de bruit tout pourri.

line up

Dixie (basse, voix), Reverend Dirtkicker (voix, guitare), Simple Man (batterie, percussions)

remarques

Réédité en 2010 par Emetic en cd et vinyl. Illustration par Arik Moonhawk Roper pour les versions cd. La version vinyle est encore plus moche.

chronique

Buzzoven a su durant sa misérable carrière très bien exprimer toutes sortes de pathologies : migraine, nausée, vertiges, sueurs froides, tachycardie, crises de panique, apathie. Dégoût de soi. Aigreur généralisé, irritations cutanées. Démangeaisons, infections, suppuration, tout ça. Sur cet album, le seul que j'écoute encore, je me méfie toujours quand même avant d'envoyer la sauce : n'est-ce pas de la grosse soupe Buzzoven ? Je me souviens plus merde ! Alors oui, ceux qui n'aiment pas le genre vont trouver qu'il n'y a aucune imagination là-dedans, que c'est pataud, que les textes sont cons et interprétés comme on pète dans son bain, que les samples font tellement années 1990 quand ça sonnait bien et que maintenant ça pue. Ça grogne, ça surjoue des effets de microphone, ça se veut cache-misère souvent. Et pourtant... comme l'une de ses boutures Weedeater, ce simplisme saura plutôt parler à ceux qui ont mal à la tête, celles qui ont la nausée, à tous les chiens pris de vertiges et aux esprits dégoulinants de sueurs froides. Tout ici est source de malaise, rien n'est amusant. Rien n'est enjoué, que le tempo soit enlevé ou non, tous les morceaux se finissent en dégueulis, tel le chanteur pris sur le vif dans cette vidéo sur youtube, cherchez donc ! Buzzoven n'a pas vraiment pris du poil de la bête, les membres se décomposant plus vite que de mesure, pour preuve cet EP que j'avais chopé chez Relapse, ce "Violence from the Vault" tout nul, prélude à la résurrection ou au rachat - thème indémodable de nos maitres américains, du genre "oui, on est vieux et on n'arrive même pas à le sublimer". Nul ! Ici, dans ce réel dernier album du groupe, on ne va pas loin certes, on n'a pas besoin de grandir : on regarde le monde vomir, et on s'imagine qu'on a du retard à rattraper...

note       Publiée le dimanche 6 janvier 2019

partagez '...at a Loss' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "...at a Loss"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "...at a Loss".

ajoutez une note sur : "...at a Loss"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "...at a Loss".

ajoutez un commentaire sur : "...at a Loss"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "...at a Loss".