Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIImmortal › Pure holocaust

Immortal › Pure holocaust

cd • 8 titres

  • 1Unsilent storms in the north abyss
  • 2A sign for the norse hordes to ride
  • 3The sun no longer rises
  • 4Frozen by icewinds
  • 5Storming through red clouds and holocaustwinds
  • 6Eternal years on the path to the cemetary gates
  • 7As the eternity opens
  • 8Pure holocaust

enregistrement

Enregistré au Grieghallen studios en 1993

line up

Abbath Doom Occulta (chant, basse, batterie), Demonaz Doom Occulta (guitare).

remarques

Erik, le batteur, à droite sur la pochette, n'est arrivé qu'après l'enregistrement de l'album.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Dès le début, on voit que cet album n'a rien à voir avec son prédécesseur. Le style "Immortal" se met en place, les riffs glaciaux sont là, le rythme s'est accéléré notoirement et les vocaux sont plus aigus et plus personnels. Les compos sont bien plus accrocheuses. A ce moment-là, Immortal devient le leader du black-metal, on comprend pourquoi... Le groupe n'est pas empétré dans des histoires extra-musicales et leur musique est vraiment recherchée et originale. En effet, contrairement aux autres formations de black-metal, l'atmosphère n'est pas sombre ou maléfique, mais plutôt glaciale. "Pure holocaust" est un album culte à qui, cependant, il manque un peu de génie et de diversité pour devenir vraiment excellent.

note       Publiée le samedi 29 juillet 2000

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pure holocaust".

notes

Note moyenne        76 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pure holocaust".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pure holocaust".

Rikkit › dimanche 23 août 2020 - 18:00  message privé !

Et meilleure pochette aussi

Note donnée au disque :       
Rikkit › dimanche 23 août 2020 - 17:53  message privé !

Mon préféré je crois, même si j’honnissais cette période du groupe bien plus jeune ayant découvert Immortal avec Sons of Northern Darkness. Ambiance et mélodies hyper efficace avec une prod froide et infernale à la fois. C’est marrant, ce que je kiffe le plus sûr ce skeud ça reste la batterie un poil foutraque de Abbath que je trouve hyper classe.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 14 août 2020 - 15:57  message privé !

J'avais 17 ans et je mettais 6 boules à tous les albums d'Immortal aussi... Faut savoir tourner la page :)

Note donnée au disque :       
torquemada › vendredi 14 août 2020 - 15:54  message privé !

Triste de ne pas mettre 6 boules à un Immortal avec ce pseudo !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 14 août 2020 - 15:18  message privé !

Je baisse quand même la note d'un cran, il n'a finalement pas l'aura d'un classique comme on pu en sortir Mayhem, Burzum ou Enslaved. Mais il reste indéniablement le meilleur album du groupe, et un album à posséder.

Note donnée au disque :