Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRubella Ballet › At the end of the rainbow

Rubella Ballet › At the end of the rainbow

cd | 9 titres

  • 1 Money talk
  • 2 False promises
  • 3 Arctic Flowers
  • 4 Dreamer
  • 5 Animal house
  • 6 It'll never happen to me
  • 7 Love potion
  • 8 Rainbow love
  • 9 T (emotional blackmail)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

‘At the end of the rainbow’ est prisé des goths; c’est normal, ce disque inclut quand même deux ou trois des grand hits de Rubella Ballet comme ‘Money talk’, ‘Emotional blackmail’ ou ‘Arctic flowers’ et de toute manière s’avère bon du début à la fin. Il est vrai aussi que ce n’est pas le plus punk musicalement parlant, se rapprochant nettement du son de formations de la première vague post punk britannique (Siouxsie, Skeletal Family en tête). La production est en effet plus propre, plus claire mais non moins pêchue. Elle permet même à nos Anarchistes fluos de démontrer plus précisément la palette de leurs capacités. ‘Dreamer’ et ‘Love potion’ dévoilent une touche pop assez catchy, ‘Animal house’ oscille entre punk soft et des passages percussifs tribaux proches de Adam and the Ants, pour le reste, on songe une fois encore aux Banshees. Le timbre de Zillah Minx n’y est pas étranger mais il y a aussi cette capacité musicale d’avoir glissé de quelque chose de strictement punk vers des influences plutôt wave sans que cela ne ruine la crédibilité du combo. Bien entendu, la bande à Siouxsie, c’est du plus sombre, mais Rubella Ballet, consciemment ou non, évoluent dans une ligne obscure parallèle. Le but n’étant pas de s’y cantonner, les musiciens équilibrent par un aspect groovy assumé. On sent aussi un goût pour des arrangements plus sophistiqués, non de manière ostensible et arrogante mais plutôt au travers de détails (le jeu de percussions complétant la batterie, les essais vocaux de Zillah vers quelque chose frisant l’heavenly sur ‘Rainbow love’, les petits effets dub du final de la version déchaînée de ‘Emotional black mail’…). Moins flashy que certains autres disques, pochette y comprise, mais au goût de miel sauvage; le dernier opus avant un long hiatus et un retour boosté à l'adrénaline !

note       Publiée le samedi 15 décembre 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'At the end of the rainbow' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "At the end of the rainbow"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "At the end of the rainbow".

ajoutez une note sur : "At the end of the rainbow"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "At the end of the rainbow".

ajoutez un commentaire sur : "At the end of the rainbow"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "At the end of the rainbow".

Richard › dimanche 16 décembre 2018 - 07:33  message privé !

Merci encore une fois Twilight pour toutes ces découvertes. Je m'en vais creuser un peu plus.