Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDogs › Different

Dogs › Different

cd | 21 titres

  • 1 A different me
  • 2 Gotta tell her
  • 3 Words
  • 4 More from you
  • 5 I'm real
  • 6 Stranger than me
  • 7 (I'm gonna learn to) live with it
  • 8 Nobody but me
  • 9 Terminal state
  • 10 Fortune teller
  • 11 The greatest gift
  • 12 Lonesome hearts
  • 13 Sally's eyes
  • 14 No way
  • 15 19
  • 16 Charlie was a good boy
  • 17 Teenage fever
  • 18 Go where you want to go
  • 19 Here come my baby
  • 20 My life
  • 21 You're gonna lose me

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Dominique Laboubée (chant, guitare), Hugues Urvoy De Portzamparc (basse), Michel Gross (batterie)

remarques

Les titres 14 à 21 sont des bonus, soit les deux premiers singles du trio.

chronique

Styles
punk
rock

Assez tergiversé, il va être temps de parler des Dogs sur ce site, non qu’il s’agisse d’un groupe majeur, justement plutôt car il s’agit d’un de ces trop nombreux combos aujourd’hui un peu oubliés mais qui avaient franchement la classe et n’étaient pas dénués de talent. Dogs (pas de 'The'), ce sont avant tout des fans de rock, des potes plutôt de bonne famille même, il se trouve juste qu’ils se sont formés alors que s’amorçaient les années punk. Du coup, leur premier single, 'Charlie was a good boy', ici inclus en bonus (excellente idée) sonnera comme tel mais en y écoutant de plus près, on devine ce que les jeunes gens doivent à Television car le tout sonne finalement plutôt groovy même si un peu sale. Très vite cependant, le rythme s’accélère et l’on sent vite que le goût des Dogs pour l’électricité n’est pas feint, les riffs grincent, mais il est net aussi qu’ils ont un vrai talent pour l’écriture. Sans perdre sa fougue, le trio va la canaliser, se rapprocher du son New-Yorkais bien plus que de celui de la Perfide Albion (leur amour du Velvet et du garage ?). Leur rock rapide m’évoque quelque chose des Ramones dans le jeu de batterie sec, la production dépouillée mais forte; bien entendu, les Français sont de meilleurs musiciens et les structures moins basiques, plus travaillées, l’électricité se fait plus claire, incisive. Lorsque je mentionnais le fait que les Dogs étaient un combo rock avant tout, l’harmonica de ‘Words’ et ‘I’m real’ sont des clins d’oeil évidents, de même que les reprises boostées de ’Nobody but me’ et ‘Fortune teller’ ne devant rien au hasard. Nulle volonté de sonner authentique et bluesy pour autant, merveilleuses 80’s où l’on pouvait mêler une production volontiers un peu froide et la chaleur des instruments traditionnels…Malgré tout, l’énergie est bien là et les aficionados du keupon s’y retrouveront dans cette énergie directe, spontanée et authentique. Certes, le trio s’était fait les dents avec de bons singles mais pour un premier disque, c’est du solide, des formations de cette trempe et de ce style manquent dans le paysage d’aujourd’hui…

note       Publiée le mardi 4 décembre 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Different' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Different"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Different".

ajoutez une note sur : "Different"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Different".

ajoutez un commentaire sur : "Different"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Different".