Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMoodie Black › Lucas Acid

Moodie Black › Lucas Acid

cd | 10 titres | 43:41 min

  • 1 V a n o w e n
  • 2 F r e e d o m
  • 3 L i p s
  • 4 S w a y
  • 5 P a r i s h e d
  • 6 P a l m t r e e s
  • 7 T u e s d a y
  • 8 B l a c k
  • 9 S c r e a m i n g
  • 10 B u r n

line up

Chris Martinez (MC, production), Sean Lindahl (guitare)

Musiciens additionnels : Sean Lindahl (guitare), Pierre Mottron (voix sur "V a n o w e n "), "Ceschl Ramos (voix sur "L i p s"), Bryan Ostrow (voix)

chronique

Le monde balisé que nous connaissons est en phase de destruction. Les sexes se brouillent. Les couleurs n'existent plus... Tout est gris... Gris aveuglant. Au moment-clé de son coming-out, la musique de ce rappeur transgenre de Los Angeles n'est toujours pas en phase de guérison. Elle a été admise à l'étage des patients incurables. Là où il fait le plus froid, là où même les odeurs meurent... Mais cette musique ne compte pas crever, pas maintenant. Elle défie... Et elle gémit. Se tortille dans la douleur des larsens, comme captive de grillages en grésillements. Son âme est foutue, mais son cœur cherche une issue. Envie de baston, autant que de larmes... Affliction / Combat. Flashs mentaux insolubles... Mélodies qui naissent et sont noyées. Avec ses airs de génériques plus tordus pour des thrillers torture-choc à la Saw, le cancer Moodie Black continue de bourgeonner dans les échos d'un monde dévasté, aussi fertile que le sol lunaire. Sous le pouls incertain des néons, je cherche en vain la présence d'un autre être vivant que moi... même une blatte ferait l'affaire... mais non. Rien. Ma vision est comme faite de pixels trop gros... La nausée me tanne les sens, encore... émaillée de spleen. Le vide émotionnel a mué en tristesse visqueuse... Le hip-hop a muté en cold-hop... Le rythme quasi-trip-hop est une strangulation, ponctuée d'effets electro-indus aussi simples que sinistres, stridulations, déformations... Trans-formations... Mutations... Un sentiment de solitude absolue me cloue à moi-même. Dégueulasse. Crispation ? Fatalité ? Moodie Black est désormais créature mi-hargneuse mi-plaintive. La purge d'un cafard trop lourd à porter, par saccades de flows ; un rap d'une totale austérité qui joue au chat et à la souris avec des lamentations hermaphrodites, comme si Chris Martinez voulait nous faire sentir ce que c'est de se sentir coupé en deux. La voix est moins trafiquée d'effets, moins saturée. Elle s'accroche et ne lâche à aucun moment sa proie. Lucas Acid est plus lisible que Nausea, d'une clarté chirurgicale même, à faire passer pour musique de bord de plage bien des disques de dark wave. Il coule lentement des baffles, encore plus morose, plus poisseux, mais plus net, aussi découpé que la pleine Lune... Si je ferme les yeux, les murs pissent le sang. Si je les ouvre, l'ampoule de ma lampe de chevet m'aspire comme le halo d'un vaisseau alien. Vers où ? (Le Bloc)... Pourquoi ? (Pour que tu sente l'équivalent hip-hop de l'odeur de gants chirurgicaux stériles)... Comment ça finira ? (Papa sera Maman, Maman sera Papa)... Est-ce que je souffrirai ? (Mapa chantera pour te rassurer)... La suffocation devient... certaine, vers la fin... Visions de masques à gaz... Ou de sarcophage sur un réacteur nucléaire fissuré. Ce son est comme comprimé... il est captif de lui-même. Il est un cri de détresse, l'isolation dans un monde hostile... Il est la peur de la peur des autres. La volonté farouche de pas être absorbé par les ténèbres de ce cauchemar sidéral et infini tout autour... Comme un recueil de berceuses pour transformateur électrique... de "Fais doco, Colas mon p'tit frère" au goût de terreur sourde, résonnant dans les décombres d'un monde qui fût le nôtre, mais dont on arrive pas à se souvenir à quoi il ressemblait... Oui : La musique de Moodie Black fout vraiment les boules. Et elle n'en mérite pas moins de six.

note       Publiée le mercredi 28 novembre 2018

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Lucas Acid' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Lucas Acid"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Lucas Acid".

ajoutez une note sur : "Lucas Acid"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lucas Acid".

ajoutez un commentaire sur : "Lucas Acid"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lucas Acid".

saïmone › jeudi 29 novembre 2018 - 14:17  message privé !
avatar

I'm nervous as fuck where my life is Been another bad human I’m hiding I was able to fly in the palm trees I made into weapons I’m barely surviving

Note donnée au disque :       
Twilight › jeudi 29 novembre 2018 - 13:54  message privé !
avatar

Ambiance bien interlope, rien à dire mais un peu trop hip hop dans le flow et grinçant à mon goût, je préfère l'aspect plus sec du premier. Il n'empêche que 'Vanowen' tue !

Twilight › mercredi 28 novembre 2018 - 12:07  message privé !
avatar

Ca fait un moment que je l'ai mais pas encore eu le temps de l'écouter correctement...Bah, le fait même que je l'ai acheté sans l'écouter montre à quel point le 1er m'avait scotché...Grâce à Raven et sa chronique. A mettre sur ma 'to do list'