Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPete Rock & C.L. Smooth › The Main Ingredient

Pete Rock & C.L. Smooth › The Main Ingredient

  • 1994 • Elektra 61661-2 • 1 CD

cd • 16 titres • 76:07 min

  • 1In The House
  • 2Carmel City
  • 3I Get Physical
  • 4Sun Won't Come Out
  • 5I Got A Love
  • 6Escape
  • 7The Main Ingredient
  • 8Worldwide
  • 9All The Places
  • 10Tell Me
  • 11Take You There
  • 12Searching
  • 13Check It Out
  • 14In The Flesh
  • 15It's On You
  • 16Get On The Mic

line up

Pete Rock (production), C.L. Smooth (MC)

remarques

chronique

Styles
hip-hop

Le Principal Ingrédient : les samples. Dispersés comme pour la première fois sur disque. Liés en une génoise de sillon supra-moelleuse. Une kyrielle étincelante d'échantillons de vinyles, aux reflets subrepticement irréels, bombardée dans du cachemire... Invitant comme à se lover peinard au creux du flanc d'une panthère noire qui serait endormie dans un canapé gigantesque baigné de lumières tamisées... Soixante-seize minutes... Battle de ronronnements en perspective... Toujours à la lisière d'une sieste délicieuse, en plein automne de ce crémeux millésime 1994... Pour l'agrément, tant qu'on y est : ballon d'armagnac généreux, blunt massif, pantoufles en lapin... Et kaléidoscope. Car il y a, dans l'a priori jazzy-ennuyeux The Main Ingredient, quantité d'évocations hip-hop. Plus que sur le classique Mecca. C'est une richesse tranquille, qui invite à la séance de dégustation (au casque, petit criquet !) L'ambiance aussi. Un peu comme si Gangstarr et Digable Planets accédaient ensemble à une dimension occulte, celle du rap mi-street mi-lounge le plus insaisissable et crémeux, quasiment perméable à l'analyse... Le second Pete Rock & C.L. Smooth incarne en quelque sorte l'aristocratie du hip-hop de salon. Laid-back mais costaud, The Main Ingredient est une force tranquille, sinueuse, "soulful", on y sent les impacts telluriques dans le velours, on caresse ses boiseries aux moulures élégantes, tout en percevant au loin l'écho de cuivres lustrés... Sous ses airs de prime abord "spirituel-plan-plan", c'est un album puissant. M'en soient témoins les beats de Pete Rock, qui tiennent de la menuiserie, voire de l'ébénisterie. L'aspect tiède de cet album, s'il faut absolument lui en trouver un, tient plutôt dans son MC C.L. Smooth, également son acolyte aux machines. Fonctionnel, mais sans charisme. Même s'il n'a pas un style aussi monotone que Guru, C.L. est en lui-même à peu près aussi ennuyeux à scruter de l'oreille, et on serait plus motivé à décrire l'eau ou le papier. Il ne faut donc surtout pas se focaliser sur son flow ou ses lyrics, et se contenter de les laisser couler comme une fontaine d'ambiance zen. Car Smooth porte bien son blase : c'est un rappeur ultra-fluide, mué par une diction neutre et liquide, qui reste une force sur ces instrus qui se tiendraient très bien toutes seules sans MC. Pas sûr qu'un charisme écrasant irait aussi bien, en y réfléchissant ! La formule serait probablement niquée... Mmh c'est même certain : la neutralité de Smooth met bien en valeur le son absolument "flawless" de Pete Rock, ample, ciselé et profond, suprématie débonnaire d'un genre qui semblait alors arrivé à ses limites... Un son-somme, réponse de pur baron du secteur à toute cette nouvelle génération de beatmakers intrigants qui commence à lui faire de l'ombre... Un son à la fois lisse de tout défaut mais pleins d'aspérités, truffé de bribes vinyles savamment assemblées pour faire bander tout amateur de hip-hop 90's sur toute la durée de l'album (une heure et quart sans déchet notable... C't'assez beau, tout de même, non ?) The Main Ingredient, c'est donc avant tout ses prods, et la façon magique qu'à Pete Rock d'être n'importe quel producteur hip-hop de son époque et tout à la fois lui-même. Des instrus aux airs de paisibles constellations audiophiles, à savourer d'aiguille en creux de casque... Un son où l'onctuosité le dispute au détail. Une nudité complexe... Une condensation. Il y a foultitude de sons raffinés dans cet album, comme autant de gouttelettes dans un bec d'alambic... Tout ça sans sonner le moins du monde bordélique, ou hétérogène, surchargé ou quoi que ce soit de cet ordre... En tout cas pas plus qu'un distillat de hip-hop 90's. Une densité digeste, équilibre rare : Pete Rock est un peu une synthèse, pas au sens célinien évidemment, mais bien au sens premier. Un DJ qui concentre toutes les qualités de ses influences, et nous fait douter qui d'entre elles et lui étaient là avant l'autre, dans un jeu d'ombres et de lumières aussi trouble que sensuel. Son talent est tel qu'il donne sur The Main Ingredient l'illusion d'être à l'origine de tous les styles de beats en vogue dans tout bon album de rap des années 90, évoquant dans un seul mouvement désinvolte l'aspect hypnotique de DJ Premier, les murmures d'un Roots funambule dans un monde de fils tendus et de murs mous aussi familier qu'étrange, où les Beatminerz et le D.I.T.C. croisent Kool Keith au détour d'un kiosque... The Main Ingredient est une sorte de quintessence secrète du hip-hop jazzy, signée par un crate-digger à son sommet de subtilité. Un authentique grower, au goût de mirages et de rêves éveillés dans un après-midi sans fin.

note       Publiée le jeudi 15 novembre 2018

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Main Ingredient".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Main Ingredient".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Main Ingredient".

dimegoat › vendredi 16 novembre 2018 - 08:35  message privé !

L'ébéniste du hip-hop, carrément. Hier encore, avec Pete Rock en tête, j'expliquais à un type qu'il existait du rap à écouter au coin du feu avec un cigare.