Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSadotank › Black Thrash Assault

Sadotank › Black Thrash Assault

cd | 13 titres | 33:21 min

  • 1 Imperial Apocalypse [00:40*]
  • 2 Black Thrash Assault [04:22]
  • 3 Alcoholic Hell Squad [03:24]
  • 4 Killdozer [01:23]
  • 5 Third Reich Antichrist [02:32]
  • 6 Christ Fuck [02:44]
  • 7 Thrasher [02:53]
  • 8 Razor Fist [03:09]
  • 9 Possession [01:38]
  • 10 Kampfsaufen [01:09]
  • 11 Shadows of Slaughter [02:33]
  • 12 Sadomaniac [02:36]
  • 13 Metal Messiah [04:18]

enregistrement

Enregistré, mixé et masterisé par Harris Johns.

line up

Striid (basse), Lee Hell (guitare), Joey Sado (voix), Kriich (batterie), Sadopater (guitare)

Musiciens additionnels : A. Krieg (voix [3])

remarques

Illustration par Joe Petagno. Autoproduction rééditée en 2016 chez Inverted Inhumation Records.

chronique

Qu'est-ce que le "black thrash" ? Du black thrash ? Ben oui, c'est à dire du « noir fendre (ta gueule en deux) ». Quoi ? Ce n'est pas clair ? Alors, c'est peut-être en utilisant les références habituelles qu'on va s'y retrouver, pour ceux qui veulent. Pour ceux qui connaissent, de toute manière, on se contente de peu, à savoir du black ou du thrash. Ou les deux. Alors, ceux qui ne connaissent pas : vous prenez la rapidité du black metal, la rapidité du thrash metal, les mélodies et riffs qu'on retrouve dans les deux genres, une voix hurlée / grognée et on a... du thrash metal en fait, mais bon, le cheveu est-il déjà coupé en quatre ? En huit ? Du thrash metal oui mais très sombre, qui parle d'alcool et d'antéchrist du IIIe Reich, avec des musiciens qui s'habillent avec des perfectos, des cartouchières, des Ray Ban de condés et qui posent avec des bouteilles de bière en montrant leurs mains, grimaçant comme s'ils avaient mal au dos. Ou ailleurs. Pour résumer, le black thrash, c'est comme du thrash mais souvent en mieux, non fluorescent, plus noir et blanc, plus nihiliste, et il faut avoir un bon batteur, un chanteur légèrement en surpoids qui en fait des tonnes sur scène, quelques fans aussi. Des patches. Quand ça marche, ça fait bouger la tête. Là, ça fait bouger un peu la tête, mais c'est peut-être la sécheresse de ces mélodies citées ci-dessus qui font que malgré la générosité du propos (destruction, beuveries, orgies sataniques), le groupe ne me fait pas non plus trop tapoter du pied. C'est ça quand on est critique de salon, on juge par rapport à nos membres : si quoi que ce soit bouge, vu que déjà on est très statique on s'en rend compte très rapidement. Là, je bougeotte un tout petit peu... palme à un morceau comme "Razor Fist" ou les variations tonales et la créativité feraient passer Sepultura pour Paganini. Comme quoi, le heavy metal et ses rejetons sont véritablement des musiques de danse, un peu particulières certes, mais qui ne marcheront jamais si personne ne bouge... comme un concert à Lyon... comme une manif en Auvergne... comme un tremblement de terre, un typhon sur la mer, un grand coup de tonnerre si vous voulez.

note       Publiée le mercredi 14 novembre 2018

partagez 'Black Thrash Assault' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Black Thrash Assault"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Black Thrash Assault".

ajoutez une note sur : "Black Thrash Assault"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black Thrash Assault".

ajoutez un commentaire sur : "Black Thrash Assault"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black Thrash Assault".

nicola › jeudi 15 novembre 2018 - 07:30  message privé !

De loin, ça fait plutôt Sodotonk.

born to gulo › mercredi 14 novembre 2018 - 21:41  message privé !

En somme, c'est "vilipender", quoi.

Hallu › mercredi 14 novembre 2018 - 21:32  message privé !

Thrashing c'est se débattre, gesticuler, to thrash someone around c'est lui donner une bonne raclée comme dans le cas d'une équipe de foot qui en défonce une autre, mais à la base c'est un sens moins imagé, c'est directement tabasser un chien ou son gosse avec un bâton ou un fouet.

Rastignac › mercredi 14 novembre 2018 - 20:48  message privé !
avatar

Rah non quand même, je corrige. Ca me fait trop penser à bananarama. ou rana rama. ou banania. ou panini.

Note donnée au disque :       
Dioneo › mercredi 14 novembre 2018 - 16:16  message privé !  Dioneo est en ligne !
avatar

Bah... Un fusionnement de Paganini et Gianna Nannini, quoi. Passe nickel, t'inquiète !