Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBRomain Baudoin › Bestiari

Romain Baudoin › Bestiari

  • 2018 - In Situ, IS 248 (1 cd digipack)

cd | 9 titres | 43:35 min

  • 1 Pantera [8:02]
  • 2 Improvisacion A [0:47]
  • 3 Leon [4:39]
  • 4 Cèrvi [7:51]
  • 5 Improvisacion B [1:49]
  • 6 Olifan [4:07]
  • 7 Ors [7:00]
  • 8 Fènix [8:08]
  • 9 Improvisacion C [1:12]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en studio les 15 et 16 juin 2016 à La Ferronnerie et en live le 13 octobre 2016 par Benjamin Rouyer.

line up

Romain Baudoin (Torrom Borrom, grosse caisse, grelots)

remarques

Boîtier avec livret.

chronique

Styles
folk
drone
ovni inclassable
noise rock
Styles personnels
improccitane

Voilà quatre ans qu’on attendait que Romain Baudoin nous fasse gronder le tonnerre de son Torrom Borrom, sa vielle à roue composite, pour derechef buriner un rock du désert qui taillerait des sculptures de sable dans nos tympans. Depuis qu’il célèbre en famille l’ours comme un Saint-Patron de Gascogne, on le sentait à même de livrer bataille avec d’autres figures bestiales, armé de son outil protéiforme, prêt à en découdre. Pour nous emmener plus loin encore dans la totémisation animale, l’ex-macaque tombe le masque et répond à une commande du label In Situ, s’attaquant à tout un bestiaire exotique et médiéval qui fut chanté par un troubadour occitan du nom de Rigaut de Barbezieux : cerf, éléphant, lion, panthère ou phénix influencent l’écriture des pièces entre deux séances d’improvisation. Dans ce cadre en oblique, Romain Baudoin complète sa panoplie d’homme-orchestre – le corps arqué, il joue de l’archet sur les cordes, puis ajoute à sa manivelle et à son manche électrique des pulsations de grosse caisse, le tintement de grelots noués aux chevilles, voire même son propre souffle. Un souffle qui se libère de la parole. Car les textes ont disparu, comme si la tradition humaine s’effaçait derrière une sorte de bête de foire, de chimère s’accordant à celles d’un poète du temps jadis. Le processus expérimental, toujours bâti sur des dentelles de drone, cherche à convoquer des esprits. Mais plutôt qu’un rite à caractère religieux, on y voit à l’œuvre une pratique animiste au cours de laquelle vient s’emboîter la tête d’un cèrvi sur celle d’un homme, où l’on célèbre donc une créature anthropomorphe incarnée par le chorégraphe Richard Cayre dans une forme de butoh européen. À sa manière, en transe, Bestiari croque un répertoire du XIIe siècle en s’articulant sur des mélodies vielleuses qui fleurent bon les Pyrénées Atlantiques, sans multiplier pour autant les appels du pied à un « folklore » des Landes qui s’exprime ici en toute discrétion. Promenons-nous dans les bois…

note       Publiée le samedi 10 novembre 2018

partagez 'Bestiari' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bestiari"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bestiari".

ajoutez une note sur : "Bestiari"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bestiari".

ajoutez un commentaire sur : "Bestiari"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bestiari".

DukeOfPrunes › mardi 13 novembre 2018 - 21:44  message privé !
avatar

Je prends ça pour un beau compliment, Procrastin. Et ne connaissant pas du tout Radikal Satan, eh bien, je vais y jeter deux oreilles. A toutes fins utiles, Romain Baudoin a un side-project avec Christian Andreu de Gojira, DOOM GURDY, duo qui jouera lors du Grofest 2018 en décembre prochain... ça promet !

Note donnée au disque :       
dariev stands › lundi 12 novembre 2018 - 14:39  message privé !
avatar

Quelqu'un a dit Radikal Satan ?

Procrastin › lundi 12 novembre 2018 - 13:39  message privé !

Arf en effet, juste à un clic de là! C'est assez impressionnant la richesse de timbres qu'il déploie, et ça tout seul! Avec un arrière gout univers zéro par moment(Leon),voir Radikal Satan, dur de ne pas se mettre à dodeliner...Grosse sensation de roadtrip ou ya des trucs qui guettent et dont on ne sait rien des intentions. C'est toujours chouette ce que tu nous dégotes!