Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Skeletal Faces › EP/Demo tape

New Skeletal Faces › EP/Demo tape

k7 | 6 titres

  • 1 Ascension of other beings
  • 2 Skeleton structure
  • 3 Cult disease
  • 4 Skeleton structure
  • 5 Flesh mirror
  • 6 Empathy asphyxia

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Errol Fritz (chant, guitares, programmation), KRO (basse), Donnie (batterie)

remarques

La face A contient des versions démo d'un LP en préparation; la face B un EP paru en 2017 et disponible uniquement en téléchargement.

chronique

Ca y est, du neuf du côté de chez New Skeletal Faces ! Enfin, on s’emballe pas trop, une k7 pour saliver avant la sortie du vrai LP en hiver 2018 selon les prévisions…C’est déjà ça, surtout que les chansons en question confirment largement le bien que je pensais de ce trio incarnant la frange dure du deathrock actuel. Le look sombre post-hardos avec santiags, collier d’os, pantalons cuir et longs crins crêpés résument bien le trip, c’est du glauque poisseux torturé; ‘New frequencies from the occult celestial dimension’, comme ils appellent ça. La première face propose des versions démo de morceaux prévus pour l’album, la seconde un EP paru en 2017. Traitons les éléments dans l’ordre alphabétique soit les démos, plutôt bien torchées et correctement enregistrées. Elles définissent l’axe de travail: un espace tapissé du noir des accords grinçants de la guitare et une basse lourde, efficace, pour combler les trous. Une gratte d’ailleurs qui balance de temps à autre quelques riffs bien sentis laissant supposer que les mecs écoutent sans doute volontiers un peu de heavy. La batterie fait son travail mais elle n’est clairement pas mise en avant, sentiment confirmé sur le EP lorsque le combo bossait avec une boîte. Elle rythme mais ne détermine pas l’atmosphère (peut-être que doté d’un batteur, le groupe va-t-il lui accorder une place plus importante ?). Résumons: des cordes tendues au maximum qui gémissent, grincent, une basse aux notes de plomb (le gus n'est clairement pas un manchot) et un chant désespéré qui semble hurler sa souffrance. Rien de post-romantique, c’est de l’occulte torturé grand cru, une atmosphère morbide, étouffante, sans la moindre lumière avec des mélodies qui laminent, ambiance largement confirmée par le superbe EP en face B. Génial ! Cette souffrance-là, je m’en nourris sans lassitude, du deathrock poussé dans ses recoins les plus obscurs. Vous avez vu la bouille de la créature sur la pochette ? Ca résume l’idée…Dire que j’attends l’album avec impatience est un doux euphémisme.

note       Publiée le dimanche 7 octobre 2018

partagez 'EP/Demo tape' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "EP/Demo tape"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "EP/Demo tape".

ajoutez une note sur : "EP/Demo tape"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "EP/Demo tape".

ajoutez un commentaire sur : "EP/Demo tape"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "EP/Demo tape".

Cinabre › vendredi 12 octobre 2018 - 17:39  message privé !

C'te pochette, quoi!