Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAin Soph › Finis Gloriae Mundi

Ain Soph › Finis Gloriae Mundi

cd | 6 titres

  • 1 Vanità
  • 2 Ombre nel silenzio
  • 3 Figli di nessuno
  • 4 God is at home
  • 5 Screams from the abyss
  • 6 L'Angelo sterminatore - Il settimo sigillo

chronique

Alors, c’était donc ça cette quête quasi alchimique, ces rituels incantatoires, cette exploration philosophique des aspects de l’envers des politiques ? Tout ça pour arriver à ce disque ? Mon Dieu, que l’excitation s’est vite muée en déception ! Les culte Ain Soph derrière ce skeud ? Dès le premier morceau, j’ai eu du mal à y croire…’Vanità’, une sorte de rock psychédélique crissant et répétitif post-Velvet Underground avec une voix mixée bien trop en avant à mon goût récitant de manière monocorde. A priori, rien de répréhensible, à ceci près que ce morceau semble ne jamais finir; la musique, plutôt bonne (même si monotone) est complètement reléguée au second plan avec ce monologue chiant (n’est pas David Tibet qui veut, écoutez plutôt ‘Imperium’ pour en avoir une version plus intéressante). Admettons. Après huit minutes, on passe à la suite qui sonne plus prometteuse, plus sombre aussi, des nappes basses, des percussions lourdes au ralenti pour des atmosphères boueuses sur lesquelles se greffe une voix féminine cette fois-ci qui…récite, mixée au premier plan aussi. Après quatre minutes, une basse se mêle à la partie l’air de rien puis un orgue mi-religieux, mi-psychédélique prépare l’arrivée du timbre masculin. Voilà du Ain Soph tel qu’on l’aime et qu’on le trouvait à la période ‘Oktober’. Ouf, on reprend espoir. Pas longtemps. Voilà que suit ‘Figlio di nessuno’ balancé sur un rythme groovy jazzy minimaliste sans variation, un piano cabaret. Là encore, rien de mal, sauf que les effets sur la voix sont ridicules et que dire de ce refrain avec cette petite voix de fillette de dessin animé ? Si les paroles bien nihilistes sauvent un peu, j’ai quand même du mal à ne pas trouver ça risible.’God is at home’ avec ses atmosphères dark ambient indus, la voix de Annabel Moynihan, me laisse à croire qu’il s’agissait d’un faux pas et que tout s'arrange enfin, du moins jusqu’à la troisième minute où s’installe un infect petit beat technoïde ruinant d’un coup l’atmosphère intéressante dégagée par la musique (je vous parle des lambeaux de voix avec échos cheap ?). Le titre suivant assume clairement son orientation technoïde, une version cheap de Kirlian Camera. Allez, on garde son calme, il doit y avoir une explication…Oulà, voilà la pièce ultime qui va nous durer plus d’un quart d’heure. A ce stade, ce qui m’aurait réjoui de par le passé commence à me faire peur mais trop tard pour reculer. T’es un warrior ou non, Twili ? Accord d’orgue prévisible, récitation nappée de réverb’ prévisible…Mais soyons beau joueur, le climat pesant, les choeurs religieux étouffés dans le lointain, une atmosphère se dégage. L’intensité monte d’un cran, des carillons résonnent. Tout s’éteint. Souffle cosmique. Silence. Infrabasse. La voix reprend plus en arrière dans un registre plus proche du mantra que du prêche, quelques bruissement fugaces traversent la scène avant que ne réapparaisse l’orgue et le ton prédicateur déformé. Final, comme celui d’une messe sur une télé parasitée. On est bien loin de la magie d’antan mais reconnaissons que c’est la meilleure composition de ce skeud brouillon qui tire dans toutes les directions, se révèle plat et amateur dans sa production, son mixage, et laisse quasiment de marbre (manière diplomatique de dire qu’on s’ennuie quand même pas mal) même s’il reste des miettes, Ain Soph demeurant Ain Soph…Quoi ? C’est moi qui ai écrit cette ligne ? Un tel groupe ne peut se contenter de fragments d’ostie ! Le pire opus de la carrière des Italiens en ce qui me concerne. 2,5/6

note       Publiée le jeudi 27 septembre 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Finis Gloriae Mundi' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Finis Gloriae Mundi"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Finis Gloriae Mundi".

ajoutez une note sur : "Finis Gloriae Mundi"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Finis Gloriae Mundi".

ajoutez un commentaire sur : "Finis Gloriae Mundi"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Finis Gloriae Mundi".