Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGrave Pleasures › Motherblood

Grave Pleasures › Motherblood

cd • 11 titres

  • 1Infatuation overkill
  • 2Doomsday rainbows
  • 3Be my Hiroshima
  • 4Joy through death
  • 5Mind intruder
  • 6Laughing abyss
  • 7Falling for an atom bomb
  • 8Atomic Christ
  • 9Deadenders
  • 10Haunted afterlife
  • 11There are powers at work in this world

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Orgone Studios, Bedforshire, Grande-Bretagne, Woodworm Studios, Grande-Bretagne

line up

Kvohst ([Mat McNerney] chant), Juho Vanhanen (guitare), Valtteri Arino (basse), Aleksi Kiiskilä (guitare)

Musiciens additionnels : David Tibet (voix sur 'Atomic Christ'), Rainer Tuomikanto (batterie)

remarques

Il s'agit en fait de l'édition cd limitée en mediabook plus que digipack...

chronique

Avec ce second album, Grave Pleasures s’affranchit enfin de l’aura de Beastmilk ou du moins prouve que Grave Pleasures peut lutter à armes égales. Rien n’est finalement joué dans la carrière d’un groupe; malgré le palmarès garni des musiciens, cela ne les empêche pas de devoir trouver leurs marques à nouveau, recréer un feeling. La tornade Beastmilk avait soufflé tout le monde, à tel point que la production du faux jumeau Grave Pleasures avait souffert de cette réputation. Plus rien de tout cela, on sent que le combo a gagné en confiance, a placé ses marques et du coup se lâche totalement. ‘Motherblood’ dégage une puissance de frappe égale à celle de Beastmilk…Fini le son dépouillé, on repasse à l’offensive, les mélodies sont pleinement inspirées, la rythmique vaillante, les guitares à fond dans leurs attaques post punk goth, quant à Mat McNerney, il chante toujours aussi merveilleusement bien. Son timbre incroyable, faussement plaintif, dégage une fougue à filer le frisson (écoutez le refrain de ‘Joy through death’). Donc, je suis en train de vous expliquer que Grave Pleasures a décidé de sonner comme Beastmilk ? Hé bien, c’est là que l’équation se corse. Effectivement, cette affirmation n’est pas entièrement fausse mais le talent du groupe est de prouver qu’ils peut aller bien au delà. C’est ainsi qu’il nous surprend avec le grandiose ‘Atomic Christ’ débutant par une récitation d’un style très proche de Current 93 (rien de surprenant, c'est David Tibet l'invité !). Oscillant entre moments graves, envolées désespérées, quelques rythmiques obscurément groovy (‘Falling for an atom bomb’), le groupe se dévoile dans une forme olympique. Les chansons se succèdent comme autant de pépites (presque toutes pourraient faire l’objet de singles): ‘Laughing abyss’, Atomic Christ’, ‘Mind intruders’, ‘Infatuation overkill’...L’effet pervers d’une telle qualité est que la barre a été placée si haut que Grave Pleasures ne pourra se montrer moins bon sur son prochain opus. Pour l’heure, c’est un bonheur que de retrouver ce combo aussi inspiré et ‘Motherblood’ déborde de contenu addictif, à tel point qu'il surpasse quasiment 'Climax' de Beastmilk, c'est dire !

note       Publiée le mercredi 26 septembre 2018

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Motherblood".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Motherblood".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Motherblood".