Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUriah Heep › High and mighty

Uriah Heep › High and mighty

cd | 10 titres | 39:20 min

  • 1 One way or another [04:37]
  • 2 Weep in silence [05:09]
  • 3 Misty eyes [04:15]
  • 4 Midnight [05:40]
  • 5 Can't keep a good band down [03:40]
  • 6 Woman of the world [03:10]
  • 7 Footprints in the snow [03:56]
  • 8 Can't stop singing [03:15]
  • 9 Make a little love [03:24]
  • 10 Confession [02:14]

enregistrement

Enregistré au Roundhouse Recording Studios à Londres entre décembre 1975 et mars 1976

line up

John Wetton (basse, chant, guitares, piano), David Byron (chant), Mick Box (guitares), Lee Kerslake (batterie, chant), Ken Hensley (claviers, piano, guitares, percussions, chant)

chronique

Le rythme effréné de tournées et de sorties d'albums chez Uriah Heep n'est pas sans conséquences. Le groupe est à bout, Gary Thain qui avait quitté le groupe avant "Return to fantasy" est décédé quelques mois plus tard d'une overdose. Les tensions au sein d'Uriah Heep sont palpables, les ventes de "Return to fantasy", pourtant bon album, n'ont pas été au niveau des espérances de la formations et pour son successeur, le quintette décide de produire lui-même le disque. Le line-up reste inchangé mais ici, pour la composition, il ne s'agit pas d'un travail collectif mais presqu'entièrement issu du claviériste, Ken Hensley, qui s'occupe, en plus de son instrument principal, d'enregistrer nombres de pistes de guitares et percussions, Mick Box n'étant ici que très peu utilisé. Un comble ! Donc ce "High and mighty" est plus proche de ce que donnerait un album solo de Ken Hensley qu'un véritable nouvel album de la formation. Et cela se ressent ! L'album est beaucoup moins aventureux, plus pop, moins brut, moins purement rock n' roll, et même si on sent toujours ce côté mélodique propre à la formation, il y a un véritable changement avec le passé. Les morceaux ont des durées conventionnelles de chansons, il n'y a pas de plages progressives. Le rythme s'est sensiblement ralenti sur l'ensemble. Il reste tout de même de bons moments, tel ce slow à la Scorpions, "Weep in silence", ou "Misty eyes" qui commençait bien mais dont le potentiel n'a pas été totalement exploité. L'album dans sa globalité n'est pas mauvais, mais ça reste clairement un ton en dessous des précédents. Comme je le disais, il y a toujours ce sens mélodique imparable qui permet finalement à Uriah Heep d'être là où il est encore en 2018, mais il n'y a rien de transcendant ici. Il n'y a pas de morceau qui se démarque véritablement. Le fait que la composition ne soit issue que d'un seul musicien a comme conséquence d'avoir un album certes homogène mais surtout linéaire alors que quelques petits coups de fouets avec 2-3 brûlots disséminés tout au long de l'album auraient vraiment apporter une diversité salvatrice à ce disque manquant de mordant. On peut noter la présence au chant de John Wetton avec son timbre si singulier sur le premier titre, "One way or another". Même si David Byron est clairement un chanteur incroyable, avoir John Wetton au chant sur plusieurs titres n'aurait pas été une si mauvaise idée selon moi. Par la suite, le groupe va connaître d'importants changements avec justement le départ de ces deux musiciens, John Wetton qui n'aura finalement fait qu'un passage éclair chez Uriah Heep - même pas un an et demi - et leur chanteur historique David Byron qui lui sera renvoyé à cause de ses penchants trop excessifs pour l'alcool. Au final ce "High and mighty" représente la fin de la première période pour Uriah Heep qui réussira malgré tout à rebondir par la suite.

note       Publiée le dimanche 23 septembre 2018

partagez 'High and mighty' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "High and mighty"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "High and mighty".

ajoutez une note sur : "High and mighty"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "High and mighty".

ajoutez un commentaire sur : "High and mighty"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "High and mighty".

zugal21 › dimanche 23 septembre 2018 - 13:15  message privé !

Tiens, c'est ce que je voulais rajouter à mon commentaire.... Pour moi, il est diversifié !

Note donnée au disque :       
Nicko › dimanche 23 septembre 2018 - 13:06  message privé !
avatar

Effectivement, c'est la raison pour laquelle Wetton est au chant sur ce titre. C'est presque à regretter que Byron n'ait pas été un peu plus bourré à d'autres moments ! Pas que son chant soit mauvais, bien au contraire, mais comme je l'ai noté dans ma chronique, cela aurait donné un peu plus de diversité à un disque qui en manque cruellement !

Note donnée au disque :       
zugal21 › dimanche 23 septembre 2018 - 12:41  message privé !

Pour Wetton au chant sur la première plage, il me semble avoir lu qu'en fait Byron était tellement bourré le jour de l'enregistrement qu'ils ont eu recours à Wetton. Ce High and Mighty, sinon, a été mon premier Uriah Heep, et il a gardé ici le caractère précieux et inaliénable des premières découvertes... J'ai gravement envie de mettre 5 boules...

Note donnée au disque :