Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOfermod › Sol nox

Ofermod › Sol nox

cd | 7 titres | 36:04 min

  • 1 The alpha of the Antichrist [05:42]
  • 2 The awakening [03:59]
  • 3 Smaiut N Set [06:10]
  • 4 Sol nox [05:06]
  • 5 Sun of dead seasons [06:13]
  • 6 El-Ehra - The thistle creed [03:38]
  • 7 To dare the tower [05:04]

enregistrement

Enregistré en décembre 2016 et janvier 2017 au G'hinnom Studio

line up

J.K. (chant, guitares, basse), Belfagor (guitares), Simon Samuelsson (batterie)

chronique

Ofermod fait partie de ces groupes scandinaves qui n'ont jamais véritablement réussi à exploiter le potentiel qu'ils possèdent. Après des débuts tonitruants avec un EP phénoménal ("Mystérion tés anomias"), la suite de la carrière du groupe de Mika Hakola aka. Belfagor n'a pas été du même niveau. Plusieurs incarcérations ont mis du plomb dans l'aile du groupe mais ils ont toujours réussi à sortir à intervalles plus ou moins réguliers quelques disques. On a pu aussi les voir quelques fois sur scène lors de rares festivals et de courtes tournées, mais cela faisait 3-4 ans que peu de choses avaient fuitées de leur côté. En cinq ans, on a juste eu un petit EP 2-titres à se mettre sous la dent (nous ayant quand même permis de découvrir leur nouveau chanteur, Johannes Kvarnbrink du groupe Mortuus. Et là, en 2017, voilà que la formation nous sort un nouveau disque, successeur de "Thaumiel" sorti 5 ans plus tôt. Franchement, je n'en attendais pas grand chose et j'ai longuement hésité avant de me procurer le disque. Mais alors quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai écouté le disque pour la première fois ? Quel son mes aïeux ! Alors c'est bien simple, il s'agit ici du disque qui se rapproche le plus de leurs débuts il y a 20 ans ! Quelle profondeur ! Voilà ce que le groupe aurait dû sortir à l'époque de leur premier album. La production est totalement appropriée à du black metal à la suédoise, les compositions sont accrocheuses et vraiment démoniaques. Le groupe nous avait proposés sur leurs précédents travaux des parties plus rituels incantatoires parfois maladroites. Là, on sent que le côté incantatoire a été bien mieux intégré à leur musique. Je trouve aussi que ce disque se rapproche beaucoup du dernier album de Merrimack, "Omegaphilia", c'est parfois frappant, que ce soit au niveau du style, du son ample, du chant (on a l'impression que c'est le même chanteur !). D'ailleurs, en parlant du chant, Johannes est véritablement impressionnant, profond, convaincant, incisif et toujours avec ce côté démoniaque présent à chaque instant. Le disque est aussi plutôt court mais il va à l'essentiel. Sans aller jusqu'à la perfection de dernier album de Watain qui, dans le même registre, possède un côté catchy qui n'est pas présent ici, ce nouvel album se pose dans le même élan mystique que le groupe d'Uppsala. Ce "Sol nox" joue bien plus sur les ambiances totalement maîtrisées, avec une base purement black metal, noir, démoniaque, possédé et très brutal. Voilà en tout cas le meilleur disque d'Ofermod, tellement plus maîtrisé et inspiré, une totale réussite !

note       Publiée le vendredi 14 septembre 2018

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'Sol nox' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sol nox"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sol nox".

ajoutez une note sur : "Sol nox"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sol nox".

ajoutez un commentaire sur : "Sol nox"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sol nox".