Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPig › Sinsation

Pig › Sinsation

10 titres - 46:23 min

  • 1/ Serial Killer Thriller (6:15)
  • 2/ Hamstring On the Highway (5:33)
  • 3/ Golgotha (1:40)
  • 4/ The Sick (5:05)
  • 5/ Painiac [Nothing Touches Me] (6:06)
  • 6/ Shell (3:25)
  • 7/ Analgesia (5:25)
  • 8/ Volcano (5:09)
  • 9/ Hot Hole (4:51)
  • 10/ Transceration (2:52)

enregistrement

Ranch Apocalypse, Londres, Angleterre, 1995

line up

Raymond Watts (chant, programmation, instrumentation), Steve White (guitare), Imai Hisashi (guitare), Karl Hyde (guitare), Carol Anne Reynolds (choeurs)

remarques

chronique

Styles
indus

Raymond Watts est un des rares artistes de la scène indus à avoir développé sa carrière autour de la recherche constante de l'alternance. Aussi bien dans sa musique qu'au sein de chacun de ses albums, ou dans l'ensemble de son oeuvre. Fatalement dans l'ombre des grands noms de cette scène alternative, Pig (le nom donné à son projet) ne manque pourtant pas d'arguments qui séduiront sans peine les amateurs du genre. Peut-être ses approches parfois un peu trop consensuelles laisseraient à désirer, certains de ses titres manquant presque volontairement de nerfs, mais il y a suffisement d'ambiances et de déclinaisons différentes de ses propres compositions que pour rattraper aisément ce léger désavantage. Sur cet album de 1995, "Sinsation", les références vont dans tous les sens ; de Nine Inch Nails ("The Sick") à Ministry ("Harmstrung on the Highway"), en passant par le Marilyn Manson à venir ("Volcano", "Hot Hole"), voire Rammstein ("Serial Killer Thriller") ou encore les radicaux d'Einsturzende Neubauten ("Golgotha"). Avec une précision chirurgicale, la production tonitruante de Watts met l'accent sur cette succession d'éléments souvent portés sur la mise en exergue des décibels auxquels les interludes instrumentaux que sont "Golgotha", "Analgesia" (quasi techno) ou le superbe "Transceration", avec son tapis de cordes, viennent apporter un contrepoids salvateur. En soi, "Sinsation" est un bon album dans le créneau qu'il occupe, et s'il apporte un regard un tant soit peu différent, il lui manque toutefois des éléments réellement déterminants que pour pouvoir prétendre rivaliser avec ses innombrables sources d'inspiration.

note       Publiée le jeudi 1 août 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sinsation".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sinsation".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sinsation".

E. Jumbo › mercredi 29 décembre 2010 - 03:23  message privé !

"Aussi bon et plus varié qu'un KMFDM, qui, je rappelle, sont toujours absents du site :)." plus maintenant donc faudrait peut-être linker ce bon vieux Raymond dans les projets liés des ploucs allemands huhu. Sinon je le réécoute et au final les morceaux rock/metal sont vraiment bon, un album plutôt simple et pas prise de tête, vraiment sympa et avec de bonnes ambiances. Les morceaux atmosphériques sont toujours aussi excellents.

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 20 juillet 2009 - 00:28  message privé !

Il est bien bon cet album.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › samedi 18 juillet 2009 - 22:45  message privé !

Album bien sympa, quelques titres rock sont cool, mais je préfère vraiment les titres plus calmes voire ambient : "Golgotha", "Shell", "Analgesia", et surtout le sublime final "Transceration". Mais bon dans l'ensemble j'aime autant voire plus son premier album de 88... Ce serait d'ailleurs cool de continuer à chroniquer ce projet très sympathique !

Note donnée au disque :       
cyberghost › lundi 2 février 2009 - 19:11  message privé !

Possiblement, c'est ce que discogs laisse entendre en tout cas ; par contre c'est seulement un featuring sur Shell, à la guitare et à l'écriture

Note donnée au disque :       
dariev stands › lundi 2 février 2009 - 13:59  message privé !
avatar

c'est Karl Hyde de Underworld là dessus ?