Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLJohn Lennon/Yoko Ono › Unfinished Music No. 1. Two Virgins

John Lennon/Yoko Ono › Unfinished Music No. 1. Two Virgins

cd | 3 titres

  • 1 Side one
  • 2 Side two
  • 3 Remember love

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Maison de John Lennon, mai 1968, Angleterre.

line up

John Lennon (guitare, piano, orgue, loops, voix, spoken word, cris, effets, percussions, mellotron), Yoko Ono (voix, cris, spoken word, piano, guitare, percussions, effets, loops)

remarques

L'édition de base découpait les pistes ainsi: Two virgins No. 1 Together Two Virgins No. 2 Two Virgins No. 3 Two Virgins No. 4 Two Virgins No. 5 Pour la face B: Two Virgins No. 6 Hushabye Hushabye Two Virgins No. 7 Two Virgins No. 8 Two Virgins No. 9 Two Virgins No. 10

chronique

Alerte à la canicule bis, version naturiste…Oops, heu non, à l’époque de Facebook et de la pudibonderie renaissante, on va éviter d’insister sur le kiki de John Lennon et la chatte de madame, surtout que le disque se vend toujours avec une pochette dissimulant soigneusement la nudité des artistes…Faut croire que Dieu s’est un peu planté en nous créant ? Assez rigolé, nous voici à Dublin en 1981, les Virgine Prunes sortent un manifeste de la laideur en tant que nouvelle beauté; douze ans plus tôt, John Lennon et sa compagne enregistrent ce que je n’ai pas peur de qualifier de proto-‘New form of beauty’. Ce n’est pas un secret que des quatre Fab four, ce dernier a toujours été le plus iconoclaste. En ce mois de mai 68, Cyntia Lennon s’est absentée et son coquinou de futur ex-époux, déjà en contact avec Yoko Ono depuis deux ans, lui demande de passer, histoire de mieux la connaître. Il l’emmène dans son studio pour lui faire écouter diverses idées un peu loufoques qui lui trottent dans la tête. Impressionnée, la Japonaise lui propose de créer quelque chose à deux. De l’aveu de Lennon, ils enregistreront cette session de manière spontanée jusqu’au milieu de la nuit ‘puis feront l’amour à l’aube, ce qui était magnifique’ (pas sûr que Cynthia ait partagé cette opinion). A l’origine, le disque contenait deux morceaux, un par face. Le premier est incroyable, tout bonnement. Il débute par des boucles de chants d’oiseau progressivement traversées par des bruits, des grésillements, des notes de guitare s’étirant, des bribes de conversation, des montées de piano décousues, des effets divers puis par la voix de Yoko Ono exprimant ses modulations à la limite du cri. Un patchwork étonnant comme une forme de musique concrète. Varié et bizarrement très cohérent. Le second titre est plus difficile d’accès car plus improvisé à mon sens. La technique demeure la même: John balance des boucles, essaie divers effets, joue quelques suites à la guitare, au piano, à l’orgue tandis que Yoko répond par des bruits, des cris, des halètements frisant parfois la folie mais cette deuxième expérimentation est plus atmosphérique, moins riche en sonorités, plus troublante par contre. L’art brut dans toute sa splendeur. La réédition propose une troisième composition écrite par Yoko, plus proche d’une nursery rhyme accompagnée à la guitare acoustique telle qu’on en trouve chez Current 93. Belle époque où des artistes mondialement reconnus pouvaient s'autoriser des expériences sonores qui ne finissaient pas au fond d'un tiroir...

note       Publiée le mercredi 1 août 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Unfinished Music No. 1. Two Virgins' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Unfinished Music No. 1. Two Virgins"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Unfinished Music No. 1. Two Virgins".

ajoutez une note sur : "Unfinished Music No. 1. Two Virgins"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unfinished Music No. 1. Two Virgins".

ajoutez un commentaire sur : "Unfinished Music No. 1. Two Virgins"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unfinished Music No. 1. Two Virgins".

glaire › vendredi 3 août 2018 - 20:48  message privé !

blablabla c'est fou comme avec yoko ono yen a toujours un pour causer du contexte et de la posture (et de l'imposture) qui va avec... C'est juste un disque moisi comme tout. le numéro 2 Life with the Lions est par contre complètement bouleversant et le meilleur disque de ono/lennon.

Coltranophile › mercredi 1 août 2018 - 19:31  message privé !

Surtout que l'expérimentation en question casse pas trois pattes à un canard boiteux. De mémoire. Mais bon, comme cette dernière vacille avec l'âge, je devrais le réécouter. Ce dont je n'ai nulle envie. Comme le dit notre coreux balsacien, ça transpire le storytelling, "le paragraphe glorieux que j'ajoute à ma geste et, si je veux, je m'enregistre en train de chanter sous la douche, tu devras comprendre que je suis artiste même quand je suis sur les chiottes.

Rastignac › mercredi 1 août 2018 - 16:51  message privé !
avatar

Au-delà du tohu-bohu de cette expérimentation sonore et des réactions courroucées à celle-ci, si on reste dans le champ de la Genèse, je trouve plutôt que ce type de couple ultra médiatisé, peut-être un des premiers dans le genre, aime à se montrer comme un dieu et sa parèdre, en toute modestie - Adam et Eve, tranquille les minets ! C'est surtout ça qui m'a cassé les pieds dans ces mises en scène de Lennon avec Yoko Ono ("testez pas, vous pouvez pas comprendre, nous on flotte dans notre bulle pure et parfaite, bien au-dessus de vous, consommateurs de musique").

sol740 › mercredi 1 août 2018 - 15:51  message privé !

"Faut croire que Dieu s’est un peu planté en nous créant ?". Relis la Genèse, suite au péché originel : "et ils virent qu'ils étaient nus". C'est la connasse qui s'est plantée, pas Dieu. Nique les hippies.