Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGrave Pleasures › Dreamcrash

Grave Pleasures › Dreamcrash

  • 2015 • Sony music 88875125292 • 1 CD digipack

cd • 11 titres

  • 1Utopian scream
  • 2New hip moon
  • 3Crying wolves
  • 4Futureshock
  • 5Crisis
  • 6Worn threads
  • 7Taste the void
  • 8Lipstick on your tombstone
  • 9Girl in a vortex
  • 10Crooked vein
  • 11No survival

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

VR Studio, Turku, Finlande, mai 2015

line up

Mat “Kvohst” Mcnerney (chant), Valtteri Arino (basse), Linnea Olsson (guitare), Uno Bruniusson (batterie), Juho Vanhanen (guitare)

remarques

chronique

Alerte canicule, il va refaire trop chaud aujourd’hui. A quoi ça sert de vivre en altitude ? Pourquoi ne pas se mettre au frais dans un caveau, sous les doux auspices de la pierre moussue d’une tombe ? Grave Pleasures, puisque c’est d'eux qu’il va s’agir sont nés de la fin de Beastmilk…Un vrai petit choc d’ailleurs tant la carrière de ce groupe excellent aura été météorique. On continue avec les mêmes donc ? Que nenni, mon bon monsieur puisque la section guitare est remplacée par Linnea Olsson (The Oath, bonne référence) et Juho Vanhanen (Oranssi Pazuzu, bonne référence bis). Cela dit, pas de quoi paniquer, l’orientation musicale demeure post punk goth, à ceci près que ‘Dreamcrash’ se révèle nettement plus dépouillé, moins dense dans sa production. Qu’on ne s’y trompe pas, les morceaux sont bien écrits, les mélodies sont efficaces et le chant de Mat “Kvohst” Mcnerney, sort de version désespérée de Danzig, est au top; des pics, le disque en connaît avec un ‘Futureshock’ très punky, un ‘Crisis’ prenant où la voix triste irait même flirter avec des accents à la Morrissey, des brûlots de pur post punk goth tels que ‘Worn threads’ ou ‘New hip moon’ qui ravivent le souvenir de Beastmilk, sans oublier ‘Utopian scream’ ou un ‘Girl in a vortex’ plus retenu mais permettant de mettre une fois encore en avant les qualités du chanteur; l’ultime pièce, ‘No survival’ dégage même quelque chose d’un Type O Negative accéléré (la voix, la basse, les textes). Bref, un disque solide qui peut malgré tout déstabiliser à la première écoute les oreilles baignées de la puissance de Beastmilk. Au moins ce nouveau groupe, puisque c’est bien de ça dont il s’agit, n’est-il pas une caricature du premier. Si les musiciens témoignent d’une grand maturité (normal, vu leur CV impressionnant), je ne me départis pas de l'idée que Grave Pleasures est au début de sa carrière et n’a pas laissé encore exploser tout son potentiel. Tant mieux, les plaisir éphémères, fussent-ils tombaux, ne sont pas toujours les meilleurs.

note       Publiée le mardi 31 juillet 2018

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Dreamcrash" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Dreamcrash".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Dreamcrash".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Dreamcrash".

stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil

Une belle déception que ce disque, surtout si on attend le successeur de Beastmilk. C'est globalement assez mou et peu mémorable, à part 2-3 titres.

Note donnée au disque :