Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGraveland › Memory and destiny

Graveland › Memory and destiny

cd • 5 titres

  • 1Fate of warrior
  • 2Jewel of Atlanteans
  • 3Memory and destiny
  • 4Legion of giants
  • 5Runes of rise

enregistrement

Enregitré au Eastclan forge et DSP studio en aout 2001

line up

Rob Darken

remarques

Version Digibook A5

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
pagan black metal

Graveland nous revient avec un nouvel album près de deux ans après la sortie du précédent « Creed of iron », et continue son évolution, commencée depuis « Immortal pride », vers un black metal où les claviers sont omniprésents. Plus on avance dans le temps, et plus ce dernier instrument prend d’importance dans la musique de Rob Darken, à tel point qu’il domine les guitares qui ne se contentent presque plus que de nous assener de simples riffs qui font office de rythmique, et la voix est elle aussi mise en retrait. La mélodie est donc apportée par les claviers qui sonnent d’une manière bien particulière, à la fois très froide et claire, bref, limpide. Malgré ces points positifs, l’album peut paraître lassant, car les compos sont toutes très longues, oscillant entre 9 et 11 minutes chacune, ce qui nous donne l’impression, à la longue d’écouter un peu la même chose en boucle. Heureusement que certaines parties de claviers (je pense principalement a celles de « Jewel of atlanteans ») sont suffisamment recherchées pour faire remonter le niveau général d’un album que je trouve sans âme.

note       Publiée le mardi 30 juillet 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Memory and destiny".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Memory and destiny".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Memory and destiny".

Demonaz Vikernes › lundi 29 mars 2010 - 22:44  message privé !

J'ai mis du temps à l'apprecier, mais maintenant c'est un album que j'ecoute avec enormement de plaisir ! Sa construction autour des claviers change un peu du Graveland habituel, presque plus paisible

Note donnée au disque :       
etripe › mardi 26 août 2003 - 00:11  message privé !
Lassitude quand tu nous tiens ! Mis à part Jewel... et Legion... dur de se dire je vais réécouter un titre précis.Trop de synthé ça gave.Un disque à mettre en musique de fond.
Note donnée au disque :       
passage › samedi 19 juillet 2003 - 14:28  message privé !
Bon Dieu pourquoi se plaindre des longs morceaux? ;o) Pour moi ce disque est une réussite totale. Darken parvient à donner une dimension "métaphysique" à l'ensemble du disque. Cinq longs morceaux nébuleux et gelés. Des phrases musicales qui se rencontrent, se suivent, s'entrechoquent, s'entremêlent, se délient, pour finalement s'engoufrer dans des structures nuageuses et apocalyptiques. Un album brumeux, violemment calme, dans lequel des sons guitares aigus et acérés se noient indéfiniment. Un tourbillon, un cyclone dévastateur qui renferme en son centre une mystique, une magie créatrice. La musique est alors livrée aux caprices des vents et des marées, jetée dans l'absolu des brouillards fantômatiques. Elle en ressort sacrée et inhumaine, après avoir touché de près les horizons célestes infinis. Sublimes et atemporels semblent ces morceaux aux mélodies en escalier. Ils forment un ensemble parfaitement homogène, organique, un tableau bleuté qui s'ouvre et se referme autour du morceau-titre charnière. L'esprit pagan est toujours là, et veille devant ce spectacle infernal et sacré. Graveland a su peindre un tableau sonore de toute beauté, profond et céleste. Inutile de préciser que cet album nécessite beaucoup d'efforts pour le comprendre. Quant à l'achat du disque, il vaut le coup, du moins pour moi, et pourquoi pas en digipack (vraiment magnifique).
Note donnée au disque :       
Lecter › mercredi 20 novembre 2002 - 15:11  message privé !
Je lui avais déjà mis 3 mais apparemment mon vote n'est plus là ... j'en profite alors pour lui mettre 2 parce que c'est fou ce qu'on s'en lasse vite. Y a du bon comme je l'ai dit, mais après une écoute, on n'a pas des masses envie de recommencer.
Note donnée au disque :       
Uriel › mercredi 31 juillet 2002 - 12:03  message privé !
Idem... Enfin au moins il y a des guitares, ca peut pas être aussi neurasthénique que le dernier Lord Wind...