Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVarsovie › Coups et blessures

Varsovie › Coups et blessures

cd | 9 titres

  • 1 Coups et blessures
  • 2 Revers De L'Aube
  • 3 Va Dire À Sparte
  • 4 Killing Anna
  • 5 Le Lac
  • 6 Intersections
  • 7 Discipline
  • 8 Chevaux Échappés
  • 9 Feux

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Drudenhaus Studio, France, automne 2017

line up

Grégory Cathérina (chant, guitare, basse), Arnault Destal (batterie)

chronique

Lors de mon prochain voyage dans le passé, j’aimerais partir à la rencontre de De Nerval, Baudelaire, Tristan Corbière, Lautréamont même, et leur dire: ‘Venez, je vous emmène’. ‘Où donc ?’, me demanderaient-ils. ‘A Varsovie, France’, répondrais-je. Peu de groupe usant de la langue de Molière ont su à ce point redonner aux mots l’éclat d’acier que ces poètes avaient su leur conférer. Et ça ne va pas changer sur ce nouvel opus; ‘Coups et blessures’, le ton est donné. La souffrance mais aussi la volonté de ne pas céder face à elle, lutter pour rester debout et voir jusqu’où ça mène, peu importe le prix à payer. Niveau écriture, pas de changements radicaux, à ceci près qu’elle sonne plus axée autour des guitares là où le disque précédent s’articulait beaucoup autour de la basse. Toujours ce son cru, intense, à la fois riche et dépouillé sur lequel se pose un chant qui ne cède jamais à la colère mais aime à piétiner dans son antichambre. La première pièce qui a retenu mon attention ? ‘Va dire à Sparte’. Cette phrase a toujours eu une consonance singulière pour moi, déjà lorsque j’étais enfant lors du cours d’histoire antique. Varsovie en tire une magnifique pièce relativement longue, tendue dès le départ mais dont l’intensité ira croissante au fur et à mesure que l’amertume cède le pas à la colère et la passion. Elle n’est pourtant pas la seule à retenir l’attention rapidement: ‘Chevaux échappés’ avec son beau riff de guitares, ‘Le Lac’ intense et tragique ou ‘Killing Anna’ à la mélodie prenante (le groupe aime à dresser les trajectoires de personnages féminins, lesquels ornent aussi les pochettes). On aurait pu craindre la redite mais Varsovie évite l’écueil, poursuit et explore la même voie, défrichant plus en détails certains chemins de traverse qu’on aurait négligés. ‘Coups et blessures’ se présente donc comme un opus solide, dont les morceaux font corps sans pour autant céder à l’uniformité, chacun développant une identité forte. Voilà un groupe qui forge sa poésie dans le sang et les larmes mais toujours la tête haute et le regard fier.

note       Publiée le lundi 14 mai 2018

partagez 'Coups et blessures' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Coups et blessures"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Coups et blessures".

ajoutez une note sur : "Coups et blessures"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Coups et blessures".

ajoutez un commentaire sur : "Coups et blessures"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Coups et blessures".

Dead26 › samedi 18 août 2018 - 19:23  message privé !

Gris, blanc, noir, 3ème album aussi bon que le précédent. Putain le riff de Killing Anna on croirait presque du Katatonia (bonne époque). À suivre...

Note donnée au disque :       
Nicko › mercredi 8 août 2018 - 21:11  message privé !
avatar

Franchement, je suis impressionné par ce disque ! Ce n'est pas mon style de prédilection mais Varsovie réussit à transcender son art et avec ce troisième album, je ne ressens aucune lassitude vis à vis des 2 précédents opus, les 9 titres sont prenants et intenses. Chapeau messieurs ! Vous méritez tellement une plus grande reconnaissance ! Du grand Art !

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 14 mai 2018 - 15:10  message privé !
avatar

Une écoute rapide le hisse au niveau du précédent, à qui il ressemble beaucoup. Qui pour le plaindre ?

Dead26 › lundi 14 mai 2018 - 11:43  message privé !

Je sais pas pourquoi mais je craignais un peu à l'écoute du titre dispo avant la sortie mais plus de doute, Varsovie est grand. Grég assure toujours autant niveau chant. Musicalement aussi bon que le précédent, un peu plus différent surtout la guitare plus présente et un son plus homogène dans l'ensemble. Un putain de bon rock plein émotion, un pur régal !

Note donnée au disque :