Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSummoning › With Doom We Come

Summoning › With Doom We Come

cd | 8 titres | 64:58 min

  • 1 Tar-Calion [07:15]
  • 2 Silvertine [08:53]
  • 3 Carcharoth [09:19]
  • 4 Herumor [07:08]
  • 5 Barrow-downs [02:47]
  • 6 Night Fell Behind [07:20]
  • 7 Mirklands [10:59]
  • 8 With Doom I Come [11:17]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé par Protector au Nachtschattenstudio.

line up

Protector (at) (voix [3,6,8], choeurs [4,8]), Silenius (voix [2,4,7], choeurs [4,8]), Erika Szűcs (choeurs [4,8])

remarques

Sorti en cd, vinyle, cassette, et sur bandcamp. Illustrations : Yaroslav Gerzhedovich et Georg Janny pour la couverture, Edward Theodore Compton, Clarkson Stanfield, Alexandre Calame et Apollinary Vasnetsov pour le livret.

chronique

Mon petit Summoning, qu'est-ce que tu m'apportes aujourd'hui ? Des chansons ? Eh oui, des chansons, un joli paquet de chansons destinées à faire revivre les histoires du bocage normand. Meuh, non, il s'agit encore ici de parler, grogner, et bel et bien chanter les strates géologiques d'un lieu qui n'a jamais existé ailleurs que dans la conscience florissante de John Ronald Reuel Tolkien ! Les Terres du Milieu ! Mais au milieu de quoi ? Au milieu des obsessions de Protector et Silenius qui maintenant doivent commencer à arriver à des âges vénérables, quand la sagesse se coltine l'amertume de la vieillesse, quand on se rend compte qu'il n'y a pas forcément besoin de hurler et gesticuler dans tous les sens pour révéler la profondeur et la beauté de ces mondes parallèles. Cet album, à l'écoute, et réécoute, car les premières furent teintées d'un soupçon de "tiens ça meuble bien pour faire autre chose qu'écouter attentivement de la musique", ce nouveau disque je le trouve tristoune, lent, plein de sons cheapos comme d'habitude mais avec une emphase sur la tranquillité, sur la non-brutalité, la douceur de vivre sa vie d'Uruk Haï malheureux de n'avoir pas assez fracassé de crânes d'elfes en cette journée du 13 Thrimidge de l'an 3 de la 2e ère et demi au fond à gauche tu vois bricomarché ? Ben c'est juste en face. Résumons : des chansons à fredonner en se baladant sur les chemins entre deux galgals, un poil de spleen qui rappelle que même à l'époque de la jeunesse de Bilbo ben on se disait que c'était mieux avant, des vocaux beaucoup moins abrasifs, beaucoup plus chantés comme des Tom Waits autrichiens qui auraient trop usé des clubs de jeux de plateau et du satanisme euronymousé, et quand Protector se relève les manches de chemises j'ai même parfois l'impression d'écouter une version étrange du Baron d'Amebix... Comme quoi. Les correspondances... Et puis vous retrouverez évidemment du tolkienisme nostalgique à ras-bord, plutôt centré sur les histoires du Silmarillion si je suis bien les paroles. Un joli moment donc, très calme, contrastant fortement avec l'emballage du cd, avec son dragon un peu flou et cette photo improbable du line-up dans le livret, illustrant le profil face buk de nos deux compères version orcs ou machin moche pas très mort fabriqué en mauvaise image de synthèse - ou bien ce sont des masques en plastoc, à voir. A conseiller donc aux : adeptes d'un printemps pourri qui s'accrochent à des souvenirs esthétiques qui commencent à sentir le moisi, tel le black metal des années 1990 et les grands cycles de la fantasy tolkienienne. Vu que j'en suis, je peux vous assurer que ça passe !

note       Publiée le vendredi 4 mai 2018

partagez 'With Doom We Come' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "With Doom We Come"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "With Doom We Come".

ajoutez une note sur : "With Doom We Come"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "With Doom We Come".

ajoutez un commentaire sur : "With Doom We Come"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "With Doom We Come".

Dead26 › lundi 7 mai 2018 - 09:56  message privé !

Me suis fais chier comme un ork mort sur cet album...

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › dimanche 6 mai 2018 - 19:52  message privé !

Dans l'interview sortie chez L'Antre des Damnés, je crois me souvenir que les gus disaient que cet album était essentiellement des chutes studio du précédent, c'est jamais bon signe ça...

nicola › dimanche 6 mai 2018 - 13:24  message privé !

Lugburz est encore trop beumeu pour moi mais moins dans ses derniers morceaux qui annoncent ce que deviendra Summoning.
Le dernier Dead can dance est surprenamment bon.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › dimanche 6 mai 2018 - 12:42  message privé !

Lugburz est chouette.

Richter › dimanche 6 mai 2018 - 11:10  message privé !

J'aimerai connaitre le mauvais Summoning...Lugburz ? Le groupe se met en place (trio qui va passer en duo suite à ce premier album). Un autre exemple, le dernier Dead Can Dance. Il n'est pas mauvais mais on les excuse car c'est DCD. Y a une hype autour de certains groupes. Et je parlais pour ceux qui aiment le groupe. Ceux qui n'aiment pas ce que fait Summoning ne vont sûrement pas se ruer sur cet album.

Note donnée au disque :