Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUriah Heep › Return to fantasy

Uriah Heep › Return to fantasy

cd | 9 titres | 40:33 min

  • 1 Return to fantasy [05:52]
  • 2 Shady lady [04:46]
  • 3 Devil's daughter [04:48]
  • 4 Beautiful dream [04:52]
  • 5 Prima Ddnna [03:11]
  • 6 Your turn to remember [04:22]
  • 7 Showdown [04:17]
  • 8 Why did you go [03:53]
  • 9 A year or a day [04:22]

enregistrement

Enregistré aux Lansdowne Studios et aux Morgan Studios

line up

John Wetton (basse, mellotron, chant), David Byron (chant), Mick Box (guitares), Lee Kerslake (batterie, chant), Ken Hensley (claviers, guitares, synthés, chant)

chronique

On garde le rythme ! Moins d'un an après la sortie de "Wonderworld", voici le huitième album studio (en 5 ans !) d'Uriah Heep, "Return to fantasy" ! Petit changement de line-up entre temps avec le départ de Gary Thain (qui décédera quelques mois plus tard) et l'arrivée de John Wetton (qu'on a pu voir chez King Crimson - et le monument "Red" - ainsi que chez le Roxy Music de Bryan Ferry). L'album est à la fois un retour non pas à la fantaisie mais au rock plus direct et en même temps une continuité dans les atmosphères aériennes. On nage véritablement en pleine période 70's avec un orgue très présent avec des sonorités flower power comme sur l'excellent et assez progressif premier morceau. "Devil's daughter" est un excellent exemple de ce retour à un style plus brut tout en gardant cette atmosphère seventies avec cet orgue prédominant. "Beautiful dream" reste un morceau particulier et très bien pensé avec un début plutôt dansant, limite disco funk 70's avant une deuxième partie plus aventureuse et même inquiétante, effet accentué par les cris de David Byron. D'ailleurs, le chanteur est toujours aussi reconnaissable et personnel. Son chant devient plus que jamais indissociable du son Uriah Heep. En fait, le seul problème du groupe à ce moment-là de sa carrière, c'est de ne pas réussir à recréer des albums du calibre de "Demons & wizards" ou de "Look at yourself". Les compositions sont bonnes, vraiment, à aucun moment je me dis que c'est moyen, simplement, il n'y a rien qui puisse ici faire oublier leur passé, pourtant pas si lointain. "Return to fantasy" reste un album solide dans la discographie du groupe, inspiré et intéressant, cependant toujours un ton en dessous de ses classiques.

note       Publiée le samedi 28 avril 2018

partagez 'Return to fantasy' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Return to fantasy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Return to fantasy".

ajoutez une note sur : "Return to fantasy"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Return to fantasy".

ajoutez un commentaire sur : "Return to fantasy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Return to fantasy".

zugal21 › mardi 1 mai 2018 - 11:34  message privé !

Le titre éponyme est absolument excellent ; si tout avait été du même acabit, je serais allé du côté des 6 boules. Alors quoi, sinon ? Un mix de titres pas extraordinaires et désuets, et de bons et souvent désuets. Les synthés, quand ils viennent, sinon, font bon ménage parfois avec le reste, et des fois pas du tout. Quoi encore ? Comme sur le précédent, je sens en filigrane quelque chose de triste. Peut-être le facteur Byron ; sais pas .

Note donnée au disque :