Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLeviathan › The First Sublevel of Suicide

Leviathan › The First Sublevel of Suicide

cd | 5 titres | 36:15 min

  • 1 Scenic Solitude And Leprosy [06:47]
  • 2 The Bitter Emblem Of Dissolve [07:11]
  • 3 He Whom Shadows Move Toward [07:47]
  • 4 Mine Molten Armor [09:25]
  • 5 From Crevice, Rotten [05:05]

enregistrement

Enregistré en 2002 par Wrest sur un "Tascam 424 analog cassette necrorecorder"/ Masterisé en novembre 2017 par K. Sorceron à Olympia, Washington, Etats-Unis.

line up

Wrest (invocations, discours de haine)

remarques

Sorti en cd et vinyle et cassette. Ceci est une compilation de démos de morceaux que vous retrouverez sur l'album édité en 2002 chez Moribund : "The Tenth Sub Level of Suicide".

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
dont 1 piste ambient

Sortez vos lames de rasoir, votre bouteille d'alcool trop fort et votre carte bleue : nouveau Leviathan ! Non, en fait pas nouveau. Vieux Leviathan ! Mais nouveau ! Nouveau Vieux ! Des démos pour faire fructifier le patrimoine, car "bon vivant...enfin, euh... rime avec prévoyance hein Papi, je peux laisser la cacherole ?". Des démos éditées sur un label de chez lui. Cela date donc de 2002 mais c'est remasterisé en 2017 : parce que les démos c'est bien, mais un meilleur son c'est mieux, surtout si on achète la version LP ou la version CD parce qu'on est vrai, enfin moins faux, enfin plus dans la *réalité*. Et alors foutre merde, putain, quoi encore, une démo qui date de 20 berges ? Qu'est-ce qu'on en a branler, sérieux ? Déjà, elle est noir et blanc. Et de deux le premier morceau accroche : le mec transpire la solitude, et c'est pas parce que j'ai regardé ce documentaire sur les solitaires du black metal, à l'écouter dire qu'il allait plus vraiment aux concerts à cause des gens et tout ça. Et de deux, de deux euh... et demi : il imite bien la chouette, et ça casse bien les burnes des fois (je préfère quand il imite le bouc mal luné). Et de trois c'est bien composé ! Même pour une démo, pour ce qui allait être juste les débuts de cette folie auto-désirante qu'est Leviathan aux yeux de Wrest, enfin à mes oreilles, et à celles du monde entier de bandcamp bien sûr. "Je fais tout, je me grime en zombie, en loucedé j'étale mes rancoeurs au monde juste parce que j'ai envie et que je ne veux pas faire autre chose. A part écorcher la peau des gens pour leur dessiner des crânes". Du black mid tempo donc le plus souvent puis un morceau ambient pas trop dragon du synthé, un peu... Twin Peaks tiens quand j'y pense, des overdoses de mélodies, la déprime du siècle, avec un son pas trop craspec, même si, évidemment, le gars est seul et donc n'est pas entouré, de matos, de gens, ça s'entend des fois un peu trop sur la batterie plus ou moins fausse et peut-être sur certaines ritournelles de guitare déjà bien entendues. Et ça s'entend, des fois, sur l'inspiration : notez que "He Whom the Shadows etc." ou une bonne partie de "Mine Molten Armor" sont légèrement pénibles, par : trop de cris de chouette ; trop les mêmes riffs grattés comme Francis Cabrel ou un thrasheur qui aurait oublié de se reposer ; un sentiment de patinage relevant de la chute de studio pour le coup, ce qui est raccord avec l'objet, qui est bien une compilation de choses qui ne sont pas sorties des recoins les plus schlingués de Wrest depuis longtemps car il devait bien y avoir une raison. Une raison liée à la plus-value ? A la productivité ? A l'épargne ? A la macroéconomie ? Aux cures de désintoxication ? Aux séjours en prison ? A la non respectabilité de personnes dégueulant des trucs horribles, médiatisés sur des supports reproduisant industriellement la culture ? Au risque de banaliser l'horreur ou au moins son esthétique ? Alors, pourquoi acheter ce truc ? Ben si vous êtes seul, que vous avez un peu de patience et si vous avez une carte bleue et que la bouteille de Ricard n'est pas terminée, vous avez trois raisons suffisantes de le faire. Allez, perdez donc votre temps et votre argent ! Rétrofuturisme ! Procrastination ! Black Metal ! Désolation, angoisse, solitude, échecs en série, Amérique, Amérique, je veux t'avoir et je t'aurai pas, il était une fois, la vie, la vraie, la mort, celle qui attend, la vie, celle qui court, les paragraphes, ceux qui ne se terminent JAMAIS.

note       Publiée le vendredi 13 avril 2018

partagez 'The First Sublevel of Suicide' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The First Sublevel of Suicide"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The First Sublevel of Suicide".

ajoutez une note sur : "The First Sublevel of Suicide"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The First Sublevel of Suicide".

ajoutez un commentaire sur : "The First Sublevel of Suicide"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The First Sublevel of Suicide".

Dead26 › samedi 21 avril 2018 - 20:12  message privé !

Mouais Levi Attend !