Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBurzum › Sôl austan, Mâni vestan

Burzum › Sôl austan, Mâni vestan

cd • 11 titres • 58:05 min

  • 1Sôl austan04:22
  • 2Rûnar munt þû finna03:28
  • 3Sôlarrâs04:03
  • 4Haugaeldr07:26
  • 5Feðrahellir05:20
  • 6Sôlarguði07:11
  • 7Ganga at sôlu05:58
  • 8Hîð06:23
  • 9Heljarmyrkr04:02
  • 10Mâni vestan05:53
  • 11Sôlbjörg03:59

enregistrement

Produit et mixé par Burzum.

line up

Varg Vikernes (tous les instruments)

remarques

Ce disque peut être considéré comme une BO du film "Forebears" de Marie Cachet et Varg Vikernes. Sorti en cd et vinyle.
Illustration : extrait de "L'enlèvement de Proserpine" par Ulpiano Checa y Sanz.

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
la vie, c'est comme un labyrinthe.

Salut c'est moi c'est... arrrrh. Oui, vous aviez aimé la fin de Filosofem, tu tu tu tu là, pendant de looongues minutes, tu tutu, tuututu, mouuuin, mouuuin mouuuuuiinnn ! Je vous dis que vous avez aimé ! Oh ! Hein ! Ouiiiiiin, zzziiiiiii, du dudu dududu, ouuuiiiii, zzziiiiiouiin. Eh ! Vous savez que c'est comme ça qu'on reconnait une oeuvre ? Par sa capacité à nous mettre en boite ? A nous faire remodeler le monde ? Là, par exemple, ça fait cinq minutes que j'écoute Sol Austan, Many many many, maaaaany Vestan et j'ai l'impression nette de regarder l'écran d'accueil d'un jeu rétro-futuriste acheté en solde sur gog, sans DRM bien sûr ! Et quand on fait le lien avec le terrorisme ! Hein ! Avec le nazisme néanderthalien ! Avec les jeux d'plateau ! Avec la prison ! Le black metal ! Elle est où la critique là ! Elle est plus là hein, elle se tourne les pouces ! Elle se dit : "moi j'aime les guitares", elle est fragile, stérile, castrée la critique ! Elle ne sait pas que la musique traditionnelle se joue avec des synthétiseurs fabriqués dans des usines chinoises, elle ne sait pas ça, non. LA critique elle se mord la queue, bave sur ceux qui ont des idées, bave sur ceux qui ont de la volonté, ceux qui étudient l'humain, la Kulture et le Sol. Elle juge sans pertinence sur le bien des autres, elle ne sait pas de quoi elle parle et surtout, surtout, elle n'est pas d'accord, elle est d'accord, elle veut, elle ne veut pas. Elle parle, elle est bavarde. Sur cet album, la musique est moins bavarde que la critique ! Après l'écran d'accueil s'affiche le premier tableau : "Level 1 : a Mysterious Huguenot from Thulé". Le texte s'affiche lettre par lettre, de gauche à droite, c'est à dire du mensonge vers la vérité car on sait bien que lorsqu'on lit à l'envers on est anté-satanique, et ça ce n'est pas bien dans le black metal qui ne fait pas du black metal ! Et ensuite, et ensuite... Allez, je vous épargne la glose : ceci est une BO de jeu vidéo OU de série criminelle allemande passée au ralenti pour faire la sieste. Dans cette optique là l'onirisme invoqué saura s'introduire dans votre cul et vous péterez donc moins d'éléments non oniriques. Quant à l'onanisme, laissez ça dans votre rêve, tripatouillez vous plutôt les oreilles avec Burzum, seul dans votre lit à imaginer des cascades pixelisées au fond d'une clairière genre Kyrandia mais sans l'humour anglais, le Jester arrive et me balance des couteaux, je me réveille en sueur : je crois que je me suis vomi dessus.

note       Publiée le dimanche 25 mars 2018

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sôl austan, Mâni vestan".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sôl austan, Mâni vestan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sôl austan, Mâni vestan".

Demonaz Vikernes › mercredi 28 mars 2018 - 16:09  message privé !

Il me semble que celui là était moins mauvais que le précédent et le suivant. Mais inutile en tout cas.

born to gulo › dimanche 25 mars 2018 - 18:53  message privé !

Peut-être c'est aussi moi qui ai la dent dure, rapport au fait que je l'avais acheté à l'aveugle, étant fan de Filosofem au-dessus de tous les autres, et ayant été favorablement charmé par Fallen.

Note donnée au disque :       
Rastignac › dimanche 25 mars 2018 - 18:46  message privé !
avatar

Putain je me disais exactement la même chose avant de revenir sur le site, surtout par rapport à la note.

Note donnée au disque :       
born to gulo › dimanche 25 mars 2018 - 18:27  message privé !

Vous êtes bien gentils.

Note donnée au disque :       
Rastignac › dimanche 25 mars 2018 - 17:50  message privé !
avatar

De rien ! Ce fut un plaisir, ahah !

Note donnée au disque :