Vous êtes ici › Les groupes / artistesGDexter Gordon › Gettin' around

Dexter Gordon › Gettin' around

6 titres - 41:33 min

  • 1/ Manha de Carnaval (8:30)
  • 2/ Who Can I Turn To (5:12)
  • 3/ Heartaches (7:43)
  • 4/ Shiny Stockings (6:15)
  • 5/ Everybody's Somebody's Fool (6:40)
  • 6/ Le Coiffeur (6:57)

enregistrement

Rudy Van Gelder Studios, New York City, USA, 28-29 mai 1965

line up

Bob Cranshaw (contrebasse), Dexter Gordon (saxophone ténor), Billy Higgins (batterie), Bobby Hutcherson (vibraphone), Barry Harris (piano)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop > cool > jazz modal

A l'instar de Sonny Rollins, le saxophoniste ténor Dexter Gordon a, lui aussi, eu une carrière en dent de scies, fait de retraites et de retours aussi improbables les uns que les autres, générés pour la plupart en raison de ses déboires judiciaires et ses problèmes de drogue. A un tel point qu'il quitta sa terre natale pour s'exiler en Europe dès 1962, et ce pendant plus d'une dizaine d'années. La musique de Gordon est chaleureuse et emplie d'émotion. Aussi, cela ne surprendra personne, tout ici est question de feeling. Autant vous dire que sur ce "Gettin' around" de 1965, passé quasiment inaperçu, il y a de quoi vous ramasser à la petite cuillère. A la chaleur du saxophoniste vient se greffer l'étrange légèreté de Bobby Hutcherson - un choix de premier ordre - conférant à cet album cette couleur particulière entre mélancolie, fatalité et désespoir. Le vibraphone de Hutcherson fait un peu le même effet que des cubes de glace dans un verre de bourbon ; il rend le tout beaucoup plus trouble. D'entrée de jeu, le brésilien "Manha de Carnaval" donne le ton : ça pue l'amertume, la fumée de cigarette et l'alcool. "Who Can I Turn to" et "Everybody's Somebody's Fool" ne font pas dans la dentelle non plus. On est certes loin des prouesses techniques et mélodiques qui font la loi à l'époque mais, indéniablement, il s'en dégage un charme inaltérable. "Le Coiffeur" et sa gentille mélodie viennent mettre un point final à cette session, en parfait contrepied. Si vous êtes sensibles aux atmosphères embuées et cafardeuses, vous avez ici de quoi faire votre bonheur. Façon de parler.

note       Publiée le dimanche 28 juillet 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gettin' around".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gettin' around".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gettin' around".

Coltranophile › mardi 28 avril 2009 - 18:48 Envoyez un message privé àColtranophile

J'avais pas idée qu'il était là ce disque. Superbe session, peut-être la meilleure de Gordon pour Blue Note avec "A Swingin'Affair".

Reflebe › mardi 28 avril 2009 - 18:44 Envoyez un message privé àReflebe

Heirophant: Tiens je savais pas ça! Dexter Gordon aurait pu en profiter pour lui trouver un prof de batterie!

newbie › samedi 20 mai 2006 - 21:28 Envoyez un message privé ànewbie
Ca pue la classe ce disque!
Note donnée au disque :       
heirophant › vendredi 3 mars 2006 - 14:07 Envoyez un message privé àheirophant
marrant quand meme, dexter gordon etait le parrain de lars ulrich!