Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOİlkim Oulanem › İblisbilim

İlkim Oulanem › İblisbilim

cd | 4 titres | 13:18 min

  • 1 Arınma (Instrumental) [0:40]
  • 2 Boşluğun Leş Ruhları [3:18]
  • 3 İblisbilim [4:58]
  • 4 Asil Varoluş (Bonus track) [4:22]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

İlkim Oulanem (chant, instruments)

chronique

Nulle volonté de ma part de piétiner les plates-bandes turques de (N°6) mais il fallait que je parle de Ilkim Oulanem, incroyable jeune femme multi-instrumentiste qui a eu le culot de créer son propre one-woman band de black metal en 2005. On se doute bien que la tâche n’a pas dû être des plus aisées en son pays et il n’est pas forcément évident de dénicher ses productions sous nos latitudes. J’étais en quête de black metal féminin quand mes oreilles ont croisé ce EP et le coup de foudre fut immédiat. Comprenez mon problème, il n’est plus tabou pour les femmes de jouer ce type de musique et d’ailleurs certaines growlent de si belle manière qu’elles dament le pion à leurs collègues pandas barbus, ce qui n’est pas ce que je cherche. La voix de Ilkim Oulanem est menaçante mais conserve ses accents féminins ce qui la rend plus flippante encore, avec quelques passages moins extrêmes qui témoignent qu’elle a plus d’une corde à son arc. Son black est rapide mais jamais saturé, avec une rythmique bloc à 100 à l'heure, de belles parties de guitare surnageantes et surtout une ambiance que je trouve franchement prenante. Pour les puristes du grille-pain, ça ne passera pas, pour les autres, tentez l’écoute. C’est hélas, bien trop court (pas même 15 minutes) mais sans temps mort : sombre, inquiétant mais sans surcharge, il y a quelque chose de naturel (et donc d’effrayant) dans cette voix sortie des ténèbres comme un chuchotement toxique de sorcière. Quant à savoir ce qu’elle raconte, mystère, mais ça ne doit pas être bien joyeux…

note       Publiée le samedi 24 février 2018

partagez 'İblisbilim' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "İblisbilim"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "İblisbilim".

ajoutez une note sur : "İblisbilim"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "İblisbilim".

ajoutez un commentaire sur : "İblisbilim"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "İblisbilim".

(N°6) › dimanche 25 février 2018 - 17:40  message privé !
avatar

Ca a pas mal changé en effet de ce côté là depuis deux ans surtout, donc pas évident que ça existe toujours. Mais bon, même à Pigalle les bars métal ont fermé...

Note donnée au disque :       
Rastignac › dimanche 25 février 2018 - 16:53  message privé !
avatar

Yep, y a au moins un bar métal à Beyoglu (ou il y avait ?), je me souviens notamment de parties de baby complètement bourré à écouter du Pantera là bas. Cöol. Pas mal de disquaires, de métalleux, des affiches de festoches qui trainent en tête, mais aussi pas mal de connexions entre tout ce qui est "martial" dans le métal avec d'autres types de musique type indus ou dark folk nazillonne.

(N°6) › dimanche 25 février 2018 - 15:50  message privé !
avatar

Entre ce qui est recensé et la réalité d'une scène underground, y a parfois de la marge. Quant aux bars, je prétends pas connaitre la ville à fond, très très loin de là, d'autant que je restais dans mon quartier, mais enfin ça ne m'a pas sauté aux yeux.

Note donnée au disque :       
Jean Pierre Moko › dimanche 25 février 2018 - 15:29  message privé !

Il y a quand meme 500 groupes "metal" turcs recensés sur metal archives. Il y a des bars Heavy metal a istanbul. Je me souviens d'une interview d'un chanteur de black metal turc, qui parlait de la station de radio de la Police qui diffusait en 1988 du Celtic Frost.

(N°6) › dimanche 25 février 2018 - 11:37  message privé !
avatar

En version physique, ça doit être assez introuvable (même sur place j'imagine) mais je l'ai vu sur les plate-formes numériques habituelles (Amazon, Itunes). Le titre c'est "Girdap".

A propos de celui-ci, même si je suis plutôt fan de grille-pain, plutôt bonne pioche pour ma part, ça coule bien dans les oreilles.

Note donnée au disque :