Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVacarme › VACΛRME

Vacarme › VACΛRME

cd | 7 titres | 49:48 min

  • 1 V [1:37]
  • 2 A [4:04]
  • 3 C [12:01]
  • 4 Λ [4:42]
  • 5 R [5:04]
  • 6 M [5:49]
  • 7 E [16:31]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

"Une abondante matière musicale a été enregistrée, à partir de jeux d’improvisation, durant ces intenses sessions de studio."

line up

Gaspar Claus (violoncelle), Christelle Lassort (violon), Carla Pallone (violon)

chronique

Lentement mais sûrement, Vacarme, trio explosif composé des violons de Christelle Lassort / Carla Pallone et du violoncelle de Gaspar Claus, pose les bases d’une musique qui s’affirme avant tout par ses textures, ses nervures, ses caprices. Il épelle son nom, appelle au désordre. Vendetta dès l’introduction. Joue-t-on à frotter des instruments, ou bien les instruments jouent-ils la mèche et le crin ? L’antenne pointée vers le ciel, comme l’archet glissant sur les cordes, le son de Vacarme est une saillie. Une verticalité. On y mêle des nappes chaudes à des structures contemporaines, on y fait vibrer un pathos séculaire sur une dent de scie. La tempête de bois nourrit ses vents de codes multiples : un brin de post-rock, une mélodie médiévale, de l’ambient angoissant. Les trois personnalités, trois tiers d’un tout à l’alchimie d’une pureté surprenante, se complètent par leurs parcours respectifs. L’exploration du son est leur objectif commun, presque sacré. Il faut faire le tour des notes, par l’improvisation, à la manière de Giacinto Scelsi ou d’Eliane Radigue ; ou comme lors de cette fameuse Nuit en La à la Philharmonie de Paris – apex existentiel partagé avec d’autres compagnons de jeu, parmi lesquels ces sculpteurs de lieux fantasmés que sont Eat Gas et Emmanuelle Parrenin. Depuis sa formation en 2012, Vacarme incarne une entité singulière dans le paysage musical français : l’intime embrasse un sentiment plus grand, on serait même tenté de dire parfois de "grandiose", si les musiciens n’avaient pas cette science de la retenue, de la pause, voire du silence complet. Les reliefs sont disposés comme de la matière vivante, qui s’exprime puis se tait. C'est une magie qui se passe d’artifices, une froideur toute fragile et dénuée d’aspect clinique. L’équation bouscule et interroge : elle y parvient car, au-delà de la complexité des matériaux, l’inconnue dégage un sentiment jouissif d'ouverture, de force tranquille. Dans l'ordre, se reconstitue un autre mot en sept lettres : liberté.

note       Publiée le mardi 13 février 2018

Dans le même esprit, DukeOfPrunes vous recommande...

partagez 'VACΛRME' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "VACΛRME"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "VACΛRME".

ajoutez une note sur : "VACΛRME"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "VACΛRME".

ajoutez un commentaire sur : "VACΛRME"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "VACΛRME".