Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPiers Hellawell (1956-) › Sound Carvings

Piers Hellawell (1956-) › Sound Carvings

cd | 14 titres | 69:44 min

  • Sound Carvings From The Water's Edge
  • 1 Part 1 [3:33]
  • 2 Part 2 [3:42]
  • 3 Part 3 [2:59]
  • Truth Or Consequences
  • 4 Part 1 [8:13]
  • 5 Part 2 [7:59]
  • Sound Carvings From the Ice Wall
  • 6 Part 1 [3:19]
  • 7 Part 2 [1:53]
  • 8 Part 3 [5:02]
  • 9 Part 4 [1:43]
  • 10 Part 5 [5:06]
  • Memorial Cairns
  • 11 Memorial Cairns [7:36]
  • Sound Carvings From Rano Raraku
  • 12 Part 1 [5:53]
  • 13 Part 2 [8:19]
  • 14 Part 3 [4:20]

enregistrement

Enregistré par Andrew Hallifax, produit par Tim Smithies et Jamie Dunn.

line up

Piers Hellawell (1956-) (composition), Psappha (ensemble), BT Scottish Ensemble (ensemble)

chronique

Styles
musique classique
post-moderne
Styles personnels
sculptures sonores

Un peu comme Sir Elgar un siècle plus tôt, Piers Hellawell nous vient d’une paroisse civile reculée de la campagne anglaise. Manifestement sujet à un tropisme irlandais, ayant quitté son milieu rural pour Oxford et suite à ses études, il est passé dans les années 1980 compositeur à résidence du côté de Belfast où il a fait également office de conférencier. Le répertoire de ce néo-classique de deuxième génération, fortement influencé par Stravinsky dans les cordes (en particulier sur "Memorial Cairns"), est marqué par une série d’œuvres qu’il écrit en l’espace de dix ans : les Sound Carvings, de la "taille sonore" proche du minimalisme, cherchant à résister aux formes complexes de chromatisme, en tout cas à un certain stoïcisme des modernes. Les formes sont effectivement répétées sous formes de canons, avec beaucoup de variations contrapuntiques et par moments, une rythmique presque jazz – comme le fantôme de swing sur la fin de "From the Water’s Edge". ; ce n'est pas une musique froide, en tout cas pas rugueuse, elle ondule avant de se figer en des blocs aux rebords plus tranchants. Ces blocs se juxtaposent dans un enchaînement de fragments atonaux, et il n’est pas surprenant de trouver des claviers de percussion évoquant des structures de glace, par exemple le troisième mouvement de "From the Ice Wall". Le piano a, quant à lui, un soupçon de Messiaen, notamment dans les aplats que survolent les cordes frottées de "Truth or Consequences" ; et, à l’instar du compositeur français, Hellawell s’inspire également des mélodies populaires de Bali, déclinant en une vingtaine de textures leur simplicité à cœur à travers l’étonnant "From Rano Raraku" (une des pièces fortes du programme). Globalement, ce disque est une bonne opportunité de découvrir ces ensembles de fils tissés entre divers instruments, dressant une musique colorée, étrange mais tout en équilibre. Dedans, même quand Hellawell tient la baguette, les souvenirs d’un folklore irlandais savent se faire discrets, tandis que les percussions ont, parfois, des semblants de motifs à la Steve Reich.

note       Publiée le jeudi 8 février 2018

partagez 'Sound Carvings' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sound Carvings"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sound Carvings".

ajoutez une note sur : "Sound Carvings"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sound Carvings".

ajoutez un commentaire sur : "Sound Carvings"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sound Carvings".