Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIggy And The Stooges › Ready to die

Iggy And The Stooges › Ready to die

cd | 10 titres

  • 1 Burn
  • 2 Sex & Money
  • 3 Job
  • 4 Gun
  • 5 Unfriendly World
  • 6 Ready To Die
  • 7 DD's
  • 8 Dirty Deal
  • 9 Beat That Guy
  • 10 The Departed

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Fantasy Studio, Candy Bomber Studio, South Beach Studios, Groove Masters, Studio 606 West, USA

line up

Scott Asheton (batterie), Iggy Pop (chant), James Williamson (guitares)

Musiciens additionnels : Mike Watt (basse), Mark Culbertson (contrebasse), Steve MacKay (saxophone), Scott Thurston (clavier), Toby Dammit (percussions), Michelle Willis (orgue), Jesse Nichols (voix, percussions), Hugh Marsh, Petra Haden (violon)

chronique

Heu, ouais, ça frise la blague: avec Ron Asheton qui casse sa pipe et ‘avec lui les Stooges’, choisir un tel titre ? Une manière pour l’Iguane d’enterrer la séquelle du mythique combo, Iggy and the Stooges ? Possible, comme le chante l’intéressé, ‘I got a job but it don’t pay shit’. Toujours est-il qu’après la réunion de 2007, c’est James Williamson qui repointe le bout de son nez après avoir pris sa retraite de chez Sony et de la Silicon Valley…Pourquoi pas après tout ? Nos deux lascars avaient déjà collaboré pour ‘Kill city’ en 77 et d’ailleurs, ça démarre très fort avec un ‘Burn’ boosté au kérosène de contrebande. De quoi berner le citoyen parce que la suite s’avère nettement moins excitante malgré quelques sursauts assez sympathiques tels que ‘Job’, ’Ready to die’ ou ‘Sex & money’ (beau sax de Steve MacKay au passage). A mon sens, l’étiquette ‘Iggy and the Stooges’ était une erreur car il est clair que l’ambiance renvoie davantage à ‘Kill city’ ou certains travaux de l’Iguane en solo qu’à ‘Raw Power’; il manque la guitare de Ron Asheton pour justifier totalement le nom. Quant aux compositions plus tranquilles lorgnant notamment vers le blues (‘Beat that guy’, le poussif ‘Unfriendly world’), elles n’ont pas leur place ici; j’exclus ‘The Departed’ probablement écrite pour Ron qui prend tout son sens comme conclusion mais que j’aurais souhaité plus prenant car son aspect ‘requiem pour vieux cowboy’ lambda s’adressera davantage à un générique de ‘Walker Texas Ranger’ qu’au mythique guitariste (malgré le clin d’oeil à ‘I wanna be your dog’ en guise de final). Oui, Iggy est impeccable de bout en bout, modulant sa voix du crooner au rocker selon les besoins des chansons, oui, Williamson se donne du mal mais il ressort de ce disque une certaine vacuité émotionnelle ne collant pas avec l’oeuvre des Stooges. Manque d’objectivité ? La pilule aurait-elle mieux passé avec une galette simplement estampillée ‘Iggy pop & James Williamson’ (car ‘Ready to die’ est le chant du cygne de Scott qui devra être remplacé en tournée) ? Possible; il aurait en tout cas évité ce sentiment de disque inutile dont je ne puis me départir…Il ne resterait donc plus qu’Iggy à flinguer maintenant ? Ah non, pas ça ! 2,5/6

note       Publiée le jeudi 28 décembre 2017

partagez 'Ready to die' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ready to die"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ready to die".

ajoutez une note sur : "Ready to die"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ready to die".

ajoutez un commentaire sur : "Ready to die"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ready to die".

fonfongre › vendredi 29 décembre 2017 - 20:21  message privé !

mais non, c'est rock'n'roll

torquemada › vendredi 29 décembre 2017 - 17:37  message privé !

Et les paroles sont vraiment affligeantes : "DD's", "Gun", "Job", "Sex & Money". On dirait que ça a été écrit par un ado attardé.

Note donnée au disque :       
Rastignac › jeudi 28 décembre 2017 - 11:50  message privé !
avatar

C'est n'importe quoi, comme nombre de reformations. J'ai apprécié d'autres trucs récents, avec Homme par exemple, mais là... Même la pochette avoue qu'il fait de la merde, "tirez pas sur l'ambulance" a priori, ah ah.

torquemada › jeudi 28 décembre 2017 - 09:23  message privé !

Quelle honte, ce disque ! Et "The Weirdness" aussi d'ailleurs.

Note donnée au disque :