Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPuritans › Autonomy

Puritans › Autonomy

vinyl 45t | 4 titres

  • 1 Perimeter
  • 2 Nausea
  • 3 Autonomy
  • 4 Weaker weapon

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Jacknife Sound, Canada.

line up

Cameron (chant, basse), Wade (guitare), Ian (batterie)

chronique

C’est le matin…Trop tôt, trop sombre, trop froid…Le bus qui mène à ce putain de taf et sa ribambelle de visages anonymes mais familiers…Ouch, l’odeur de Red Bull du voisin de derrière qui envahit le véhicule de ses remugles hyper sucrés ! Chacun sa technique pour essayer de se réveiller, la mienne s’appelle Ipod et est inodore. Un single pour se chauffer (je l’ignore encore mais il me fera les trente minutes du trajet), Puritans, ça s’appelle, et c’est canadien. Du post punk. Rythmique que l’on devine nerveuse mais qui n’a pas encore attaqué la frappe sur caisse claire en ce qui concerne la batterie, une voix tranquille…Ca y est, la batterie cogne, un rythme sans cesse en mouvement, la guitare s’enfle, le chant se fait plus coléreux, rauque, sans perdre le contrôle bien qu’on en soit pas loin…Bonne entrée en matière. Et voilà ‘Nausea’. Mêmes type de climat en plus acéré; cette fois on sent le chanteur les doigts crispés sur le micro dès le départ et il y a cette putain de mélodie à la guitare tandis que le mec gueule ‘it gives me nausea’ (j’en suis pas loin avec l’odeur du Red Bull). Quelle merveille ! Voilà ma caféine musicale à moi. Après avoir usé de la touche ‘repeat’ cinq ou six fois, je passe enfin au troisième titre. Toujours aussi entraînant mais plus froid, très post-Joy Division, fichtrement bien torché. Mine de rien, je suis presque arrivé, quasiment réveillé, les sens en feu. Vite, la dernière chanson; cette fois, on frise le punk sans jamais l’atteindre. C’est rapide avec une basse impeccable, des vocaux rauques, une guitare électrique mais après deux minutes, sans crier gare, par un effet de schizophrénie, le ton se calme. Le chant se fait plus doux, avance au diapason de la rythmique, tandis que la guitare parait se tordre dans son coin, enfle de manière malsaine, enflamme les nerfs avant que tout ne retombe sans l’explosion escomptée. Je suis arrivé; je sais déjà ce que j’écouterai pour rentrer en fin de journée. 4,5/6

note       Publiée le mardi 26 décembre 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Autonomy' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Autonomy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Autonomy".

ajoutez une note sur : "Autonomy"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Autonomy".

ajoutez un commentaire sur : "Autonomy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Autonomy".