Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTunnel Canary › Jihad

Tunnel Canary › Jihad

lp | 2 titres

  • 1 Jihad
  • 2 Beauty secrets

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

'Jihad' a été enregistré en 1980 sur TEAC 144 Portastudio; 'Beauty secrets' a été enregistré live le 10 décembre 1983 au Emily Carr Collage of Art & Design, Canada.

line up

David Sheftel (basse, guitare, électronique), Aleh Kaheen (guitare, effets, électronique, synthé), Ebra Ziron (vocaux)

chronique

Oui, oui, on ne va pas revenir là-dessus, Genesis P.Orridge et Monte Cazazza ont inventé le terme ‘musique industrielle’, oui, Whitehouse fait saigner les oreilles depuis 1980…Meanwhile in Canada, loin de l’Europe, un trio d’allumés enregistrait des morceaux à faire trancher le sirop à l’intérieur des troncs d’érable. Hélas (ou heureusement selon les sensibilités), de Tunnel Canary, il ne nous reste qu’un LP composé de deux titres (presque vingt minutes chacun, rassurez-vous) qui ne sortira finalement qu’en 2008…Chacun ses goûts mais en ce qui me concerne, ‘Jihad’ font passer Whitehouse pour des rigolos niveau sonorités. Certes, il serait idiot de comparer, les Canadiens ne se sont jamais considérés comme partie de la scène industrielle et n’ont jamais composé du power electronics; eux venaient plutôt de la scène punk mais ont poussé le concepts aussi loin que possible. Imaginez un guitariste qui joue de son instrument avec une scie, une chanteuse qui hurle, geint, crie comme une furie non stop pendant vingt minutes (d’après ce que j’ai pu en lire, elle ne pouvait plus parler pendant plusieurs jours après un show tant elle se foutait en l’air les cordes vocales), quelques effets de synthé crissants, distordus…Pas la moindre percussion, la moindre once de structures, d’ébauche de ce qui ressemblerait de loin à un morceau…’Jihad’ est une agression sonore en continu sur presque vingt minutes, une gigantesque improvisation bruitiste qui vrille les nerfs, les tympans des plus endurcis, un supplice chinois puissance mille. ‘Beauty secrets’ développe des ambiances caverneuses plus proche de certains travaux de Virgin Prunes mais version b.o de snuff movie. Ebra Ziron braille toujours comme une dingue, à en filer la chair de poule mais musicalement, l’agression est moins continue cette fois-ci…Ca frappe, ça pince (torture) des cordes de basse, ça coule un larsen rampant…Et par moment, le bruit enfle comme un tsunami avant de se casser comme une marée sur un roc…Des nappes lointaines se tissent, la voix se fait plus lointaine mais tout cela est trompeur…On a surtout l’impression que des spectres sont en train de passer sur la table d’opération sans anesthésie…Le tout doublé d’un sentiment d’affreuse tristesse car oui, il reste des sentiments en enfer ! Un peu comme la rencontre de ‘Metal Machine Music’ et Diamanda Galas’ avec Neubauten en guest…Terrifiant, jouissif, culte, et si vous glanez la version spéciale, vous aurez en bonus un live de 1980 qui est une délicieuse souffrance pour le corps et l’esprit qui renvoie les 3/4 des projets power electro en maternelle. Silence is sexy, comme disait l’autre…Après écoute de Tunnel Canary, c’est certain !

note       Publiée le dimanche 24 décembre 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Jihad' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jihad"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jihad".

ajoutez une note sur : "Jihad"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jihad".

ajoutez un commentaire sur : "Jihad"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jihad".