Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMeco › Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk

Meco › Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk

lp | 4 titres | 28:17 min

  • Face A
  • 1 Star Wars Theme Medley [15:47]
  • Face B
  • 2 Other [4:07]
  • 3 Galactic [5:02]
  • 4 Funk [3:21]

enregistrement

Enregistré par Harvey Hoffman.

line up

Eddie Daniels (anches), Meco (direction), Cliff Morris (guitare), David Spinozza (guitare), John Tropea (guitare), Lamer Murnhab (guitare), Lance Quinn (guitare), Simm Tenaj (guitare), Nyto Bongi (guitare), Drasan Thims (claviers), Harold Wheeler (claviers), Pat Rebilliot (claviers), Atten Lessik (autoharpe), Gene Bianca (autoharpe), Ynned Lessick (autoharpe), Dave Tifani (anches), George Marge (anches), George Young (anches), Lou Delgatto (anches), Morris Mamorsky (anches), Thatie Notwsin (anches), Dave Taylor (trombone), Dom Monardo (trombone), Raryl Scomb (trombone), Sonny Russo (trombone), Wayne Andre (trombone), Allen Rubin (trompette), Aynot Tinto (trompette), John Faddis (trompette), Lou Soloff (trompette), Randy Brecker (trompette), Bill Brown (cor), Fred Griffin (cor), Jim Buffington (cor), John Clark (cor), Nitac Palkan (cor), Aniad Chacen (violon), Arianne Bronne (violon), Brab Ferrag (violon), Charles LiBove (violon), Derf Odranom (violon), Gene Orloff (violon), Gerald Tarack (violon), Harold Kohon (violon), Lamer Murnhab (violon), Naje Spua (violon), Nam Elohass (violon), Nomeg Oirepim (violon), Paul Gershman (violon), Paul Winter (violon), Sanford Allen (violon), Lamar Alsop (alto), Richard Maximoff (alto), Sec Nurf (alto), Yug Aimul (alto), Jesse Levy (violoncelle), Richard Loaker (violoncelle), Yhtac Truax (violoncelle), Neil Jason (basse), Obb Sretlaw (basse), Will Lee (basse), Allen Schwartzberg (batterie), Dor McBrene (batterie), Jimmy Young (batterie), Anthony Eversley (percussions), Dave Carey (percussions), John Purcell (percussions), Kendall Turner (percussions), Kirk Parson (percussions), Nor Thornaring (percussions), Retsim Ocem (percussions), Ruebens Bassisni (percussions), Solomon Smith (percussions), Thomas Simons (percussions), Timothy Thompson (percussions), Vincent Lilly (percussions), Suzanne Ciani (effets), Tony Bongiovi (effets)

remarques

Sorti en France sous le titre "La guerre des étoiles - Star Wars".

chronique

Styles
funk
musique de film
pop
Styles personnels
space disco

Si une chose est certaine dans l’univers, c’est que la musique disco, c’est vraiment pas la tasse de thé des dignes fans de tonton Zappa, qui éprouveront la plus grande grande difficulté à la prendre au sérieux. Plutôt que de sortir les peignes en se trémoussant sous une pluie de paillettes, quitte à bouger leur corps, envoyez la sauce P-Funk ! George Clinton et Bootsy in the house. M'enfin, on peut accorder au moins une chose au genre : sa rigueur métronomique, à rendre zinzin. Aussi complexe à jouer que du Messiaen, disent certains – avant, bien sûr, que les boîtes à rythmes et autres gadgets électroniques n’en permettent la mise en boucle automatique (là c’est pas du jeu). Il est vrai qu’avec une note de travers, c’est la soirée qui se casse la margoulette : plus personne ne bouge son bassin, rideau. Heureusement, il existe le space disco et sa ribambelle de petits bijoux en toc, comme cette version de La guerre des étoiles. De toute la galaxie disco-funk, en voici certainement l’une des créations les plus extravagantes – dépassant même la reprise mortelle (double-sens inside) de la Cinquième de Beethoven. Son magnétisme irrésistible vaut le déplacement, surtout depuis ces dernières années placées sous l'estampille "le geek, c’est chic". Il y a une génération lointaine, mais pas si lointaine, un producteur italo-américain surnommé Meco l’avait déjà compris et nous propose ainsi le kitchissime Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk. Notons directement que la face B est une véritable soupe immonde, servie avec moult slaps de basse et solos de batterie à la mollesse innommable (désolé Harold Wheeler, navré Solomon Smith). L'horreur intersidérale, permise par l'intervention d'une grosse quantité de zicos de studio. Non, c’est la face A de ce vinyle qui nous intéresse, avec son medley d’un quart d’heure absolument groovy sur les pages les plus célèbres de John Williams : je veux bien évidemment parler de la musique composée pour l’épisode original de la saga Star Wars. Plaisir coupable... Dès les premières notes, ce sont tous vos midi-chloriens qui commencent à s’émoustiller. Entrecoupés de signaux à la R2-D2, les airs se succèdent à la vitesse d’un Millenium Condor et nous emmènent vers l’infini et au-delà ; celui qui reprend le passage de la Cantina est un vrai régal et explicite, à lui seul, le disque de platine décroché par Domenico Monardo aux Etats-Unis ("Disco n°1 aux USA", vante l'édition française), qui aura sévi sous son pseudonyme en détournant les BO d’autres films tels que Le magicien d’Oz ou Superman. Sans pour autant, dieu merci, rencontrer le même succès. Si cette musique attire vers le côté obscur de la force, vous le dire je ne peux. En revanche, assurément nous entraîne-t-elle vers son côté "black". Succès garanti en soirée.

note       Publiée le mercredi 13 décembre 2017

partagez 'Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk".

ajoutez une note sur : "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk".

ajoutez un commentaire sur : "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music Inspired by Star Wars and Other Galactic Funk".