Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAgents of Oblivion › Agents of Oblivion

Agents of Oblivion › Agents of Oblivion

cd • 13 titres • 62:07 min

  • 1Endsmouth04:26
  • 2Slave Riot03:23
  • 3A Song That Crawls04:12
  • 4Dead Girl06:27 [Reprise d'Acid Bath]
  • 5Phantom Green05:08
  • 6The Hangman's Daughter04:36
  • 7Ladybug04:35
  • 8Ash of the Mind03:54
  • 9Wither04:20
  • 10Paroled in '5405:06
  • 11Anthem (For This Haunted City)03:42
  • 12Cosmic Dancer05:36 [Reprise de T. Rex]
  • 13Big Black Backwards06:42

informations

Enregistré, mixé et masterisé par Dave Reynolds au Noiselab, Nouvelle-Orléans. Produit par Mike Sanchez, Dax Riggs et Dave Reynolds.

Sorti en cd et vinyle.

line up

Alex Bergeron (basse), Dax Riggs (voix, guitare), Mike Sanchez (guitare), Chuck Pitre (piano, claviers), Jeff McCarty (batterie)

chronique

  • swamp metal rock anténéopost sludge

Quand on fait le tour de ce "qu'ils sont devenus", le cas Acid Bath est peut-être à part. En effet, deux de ses protagonistes les plus actifs musicalement, le guitariste Sammy Pierre Duet et le chanteur Dax Riggs se sont dissociés de manière de plus en plus franche, l'un continuant à barboter dans le sludge avec Crowbar et en même temps invoquant Satan à tours de manche avec le black metal de son Goatwhore ; l'autre se tournant vers le côté le plus romantique et "doux" ("ouvrez les guillemets") de ce qu'il y avait dans Acid Bath. Un des premiers projets (voire le premier ? chronologiquement, je sais pas), après la fin bien gore du groupe - séparés après que le bassiste se soit fait écrabouiller lui et ses parents par un chauffeur bourré ayant grillé un stop - une des premières larmes de sang produites par Dax Riggs accompagné notamment par Mike Sanchez l'autre guitariste d'Acid Bath c'est Agents of Oblivion. Un seul album à ma connaissance, et vu que le gars avait monté autre chose (Daisyhead & The Mooncrickets auparavant devenu (peut-être ?) Deadboys and the Elephantmen, puis tout simplement "Dax Riggs"), on va dire que ceci est le one shot d'un Dax encore imprégné des idées qu'il dégueulait dans Acid Bath, se relevant de la désintégration d'un des groupes les plus particuliers, originaux, et grandioses de métal brassant death, black, grindcore, doom, folk, swamp rock, blues... Cela s'entend beaucoup dans les lignes de chants, dans les mélodies des guitares qui deviennent moins saturées, moins deathbayougrind : vous retrouverez, si vous avez aimé, les balades amères des deux albums d'Acid Bath, cet empoisonnement de la musique, cet étalage de tripes. Chez moi, ça continue de jouer, de bien jouer dans la réception ; alors oui, ça s'éloigne un peu du métal... mais juste, à mon sens, parce que le gars a laissé tomber le gros son, parce que le Mal, le mode mineur, et la grandiloquence sont toujours au programme ! Oui, le heavy metal et tous ses rejetons ont des ascendants aussi, et là ça éclate, encore une fois, aux oreilles, dans sa descendance de Nouvelle-Orléans : on est plutôt dans la branche hard rock et heavy metal plagiant / s'inspirant du blues noir ; suffit d'écouter la reprise de Dead Girl, un des morceaux les plus puissants d'Acid Bath pour ressentir ces frissons dont l'origine remonte à ces ballades censées purger la malédiction de destins tous tracés vers la tombe... suffit de souffrir un peu en se tapant la reprise de T. Rex un peu de trop à mes oreilles... c'est tellement dur de reprendre des mégatubes comme ça... ça me rappelle Krieg et leur reprise du Velvet... Enfin, Agents of Oblivion est un album hautement recommandable pour les amateurs de ce que fut Acid Bath, avec, certes, moins de folie, moins de brutalité, mais toujours cette souffrance et ce désir de tomber dans le coma après une OD de quoi que ce soit... c'est un peu de baume au coeur pour ceux qui imaginent ce que ça aurait donné si Audie Pitre n'avait pas décidé ce jour là de se lever du lit... cf. notre Cliff qui êtes aux cieux ; sauf que là, le groupe a eu la dignité de splitter, que les mecs ont décidé de faire leur musique plutôt que de répondre aux attentes du consommateur et du producteur.

note       Publiée le dimanche 3 décembre 2017

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

Alice In Chains - MTV Unplugged

Alice In Chains
MTV Unplugged

j'y pense quand même, ce spleen, ce manque...

Ancient Vvisdom - A Godlike Inferno

Ancient Vvisdom
A Godlike Inferno

dans le genre c'est pas saturé mais c'est sulfureux

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Agents of Oblivion" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Agents of Oblivion".

    notes

    Note moyenne        5 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Agents of Oblivion".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Agents of Oblivion".

    Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

    complétement grunge et alice in chains notamment, oui. Ladybug, oh Lady Bug.

    Note donnée au disque :       
    saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
    avatar

    J'ai toujours du mal à dépasser le premier titre, tellement obsédé par la touche repeat

    Note donnée au disque :